décroissance

décroissance

10 éco gestes pour célébrer le printemps...

On y est enfin, le printemps est là ! Le soleil pointe le bout de ses rayons, les papillons refont surface, les bourgeons apparaissent et le jardin recommence à fleurir. L’occasion de remettre au goût du jour quelques gestes oubliés durant l’hiver.  

 

 

 1 - Grand ménage de printemps

  • Equipez-vous d’un chiffon en microfibres et de quelques produits nettoyants écologiques bien-sûr (bicarbonate de soude, vinaigre d’alcool, cendres…), et décrassez toutes les surfaces à portée de main ! Savez-vous, par exemple, qu’une ampoule sans poussière, c’est 40% de flux lumineux supplémentaires?
  •  Faites le tri dans vos vêtements et  porter-les chez Emmaüs par exemple,
  • rapporter vos médicaments périmés à votre pharmacie
  • classer vos papiers.

Nettoyant multi-usage

Dans deux litres d'eau chaude, mélangez 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude, 1 cuillère à cuillère à soupe de vinaigre blanc et 1/2 cuillère à café d'huile essentielle de citron ou de lavande.


Dans 2 litres d'eau chaude, faites fondre 100 g de savon de Marseille préalablement râpé puis ajoutez le jus de 2 citrons.

Pour nettoyer, dégraisser, carrelages, cuisinière, chromes

Utiliser du vinaigre blanc soit pur, soit dilué dans l'eau- dans un vaporisateur et... pschitt, pschitt ça nettoie......
-pour les carreaux de douches on peut utiliser du vinaigre blanc pur et laisser agir à volonté, puis rincer à l'eau tiède.

Laver les vitres

si elles sont très sales , laver à l'eau au préalable. Une fois sèches, repasser avec un chiffon imbibé de vinaigre blanc ou un vaporisateur. Enfin pour un fini impeccable on peut passer avec du papier journal froissé en boule imbibé de vinaigre

Laver les sols en lino

un quart à un demi verre de paillettes de savon de marseille et la même quantité de bicarbonate de soude- faire chauffer 2 à 3 litres d'eau jusqu'à ce qu'elle bout, verser dans le seau avec les paillettes de savon pour qu'elle se dissolvent mieux-Ajouter de l'eau dans le seau jusqu'à obtenir la quantité désirée.

Sols en carrelage

un seau d'eau, une poignée de paillettes de savon, deux verres de vinaigre blanc. On peut rajouter quelques gouttes d'huiles essentielles de Tea tree ou lavande pour une bonne odeur.

Laver les chromes et les sanitaires (lavabo, baignoire, WC, bidet)

un vaporisateur de vinaigre blanc, pschitt pschitt, et hop, frotter avec un chiffon,puis rincer.
Si vous avez des taches de vieux calcaire , bien mouiller au vinaigre sur les parties à décrasser, en mettre un peu sur du papier absorbant ou un chiffon, enrober le tout, et laisser agir quelques heures (on peut ajouter du sel dans cette toutouille, ça potentialise l'effet).

Les WC

Idem pour les wc superbement auréolées de calcaire, verser un bon
bol de vinaigre chauffé dans la cuvette, brosser et laisser agir quelques
heures ou une nuit.  Brosser le lendemain, ouch !!! ça brille.


 

Lessive pour le linge et la vaisselle

Dans 2 litres d'eau chaude, faites fondre 100 g de savon de Marseille préalablement râpé. Ajoutez au choix 1/2 cuillère à café d'huile essentielle de lavande, de rose, d'eucalyptus, de cannelle, etc...

En guise d'assouplissant, vous pouvez mettre du vinaigre blanc (l'odeur disparaît lors du séchage) ou pour le linge blanc, du jus de citron.



potager 2- Je fleuris mon balcon et/ou mon jardin

Les colchiques ont leurs prés, pourquoi les tomates n’auraient-elles pas leurs balcons ? Une bonne recette de jardinier responsable mélange des fleurs locales, des aromatiques et éventuellement, selon la place dont vous disposez, des plantes potagères. Voici quelques exemples d’espèces que vous pouvez utiliser afin de réaliser un petit coin de verdure original et biodiv’ : monnaie du pape, capucines, myosotis, giroflées, romarin, menthe, basilic, plant de tomate… De quoi éveiller tous vos sens !


Ne pas avoir de jardin, une parcelle de terre à soi ne devrait pas vous décourager. Cultiver ses propres légumes c'est le plaisir de pouvoir mordre dans une belle tomate juteuse même en appartement, de faire une salade fraîchement cueillie. Comment? Et bien en faisait son potager au balcon.


Avant de commencer

  • Pour faire son potager sur le balcon il va falloir des pots, du terreau et de l'eau. Donc ça risque de faire très lourd. Il serait préférable de vérifier avec le propriétaire si la structure est assez solide pour supporter cette nouvelle charge.
  • Aussi l'éclairage est très important pour avoir de bon résultat. Un minimum de 4 heures de soleil est indispensable et même de 6 à 8 heures pour les tomates, piments, concombres..

Avantages

  • Les légumes poussent parfois mieux en contenant. Donc une plus grade récolte.
  • Peu ou pas de mauvaises herbes
  • Très peu d'insectes

>> Pour plus de détails : http://mag.plantes-et-jardins.com/conseils-de-jardinage/fiches-conseils/potager-au-balcon

http://dcroissance.blog4ever.com/blog/lire-article-443006-2017065-le_balcon_un_petit_coin_de_paradis_ecolo__.html


 


coccinelle 3- J’accueil les insectes sur mon balcon et/ou mon jardin

Précieux alliers sur nos balcons ou dans nos jardins, ils combattent l’invasion des pucerons et pollinisent les fleurs de nos plantes. N’hésitez par à accueillir les abeilles, les papillons et autres bourdons en leur construisant un gîte. Faites place également aux perce-oreilles, ils font la joie du jardinier en se nourrissant de son ennemi principal : le puceron. Pour attirer  toutes ces joyeuses « bébêtes » pollinisatrices, choisissez des plantes sauvages pollinifères, nectarifères et mellifères telles que l’aubépine, le chèvrefeuille, le sureau, la lavande qui se démarquent en outre par leur esthétisme et l’odeur délicate de leurs fleurs.


Construire un hotel à insectes....


Actualités TV3V Hotel à insecte

 

>> http://alsace.lpo.fr/index.php/favoriser-les-insectes-chez-soi

 

 

jardinage 4- Je jardine de façon écologique

Pour vous transformer en véritable jardinier eco-responsable, pensez systémique ! En effet, dans votre jardin ou même votre balcon, tout est lié, les êtres vivants associés à la matière minérale constituent une chaîne, dont les maillons sont bien solides. Alors pourquoi ne pas utiliser cette chaîne pour faire fleurir vos plantes et pousser vos fruits et légumes ? La clé d’un « bio » jardin, c’est l’équilibre !  En attirant les insectes prédateurs qui se nourrissent des « nuisibles », en utilisant des décoctions de plantes (purin d’absinthe contre les pucerons, infusion de gousses d’ail contre les maladies cryptogamiques…), en réalisant votre compost, en récupérant l'eau de pluie pour l’arrosage, en laissant un coin de jardin au naturel, etc. Lavoisier nous le confirme : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».

 


Jardiner écologique par savage147


>> Jardin alternatif :http://jardin-alternatif.over-blog.com/ (cultures associées, permaculture etc.)

 

 

legumes anciens 5 -Je découvre la saveur des variétés anciennes

Depuis quelques années, des milliers de variétés anciennes de fruits, de légumes et de céréales, disparaissent, supplantées par les variétés hybrides modernes, à haut rendement, et généralement aux qualités gustatives moindres. Cette érosion de la biodiversité cultivée est inquiétante car une variété qui disparaît, c’est un patrimoine génétique perdu de façon irréversible. Manger et cultiver des variétés anciennes, c’est garantir leur survie, tout en faisant plaisir à vos papilles et à vos yeux ! Un exemple probant est celui de la pomme : troquez votre golden contre une belle de Boskoop rouge ou une Cox orange pipin ou encore une Delbard jubilée, l’originalité de leur nom est à la hauteur de leur valeur patrimoniale et gustative !

 

Comment trouver ces anciens légumes oubliés ?

Presque évincés de la grande distribution, les légumes anciens se dénichent sur les marchés, notamment bios ou directement auprès des producteurs. Pour ceux qui possèdent un jardin, les cultiver est relativement facile car ils sont rustiques...

Quelques idées ...


legumes anciens Cultivés de manière traditionnelle, avec peu d’engrais et de pesticides,  ils sont souvent plus riches en vitamines, minéraux, et en fibres, dotés parfois des vertus médicinales et participent donc à la diversité alimentaire vitale pour notre organisme

Le panais, dont le goût sucré  évoque la noisette, est par exemple, une excellente source d'acide folique (vitamine B9) et de potassium. Favorisant la détoxification et la fortification de l'organisme, il est aussi reconnu pour ses vertus contre le manque d'appétit et les insomnies.

Les légumes anciens sont aussi autant de saveur à découvrir. Avec un peu d’inventivité, ils vous permettront de mettre, rapidement et à peu de frais, une pointe d’originalité dans vos repas !


 chips panaispurée vitelottelegumes anciens

  • Essayez par exemple de faire des chips de panais. Très parfumées, croquantes, ces chips seront parfaites pour un petit apéritif sympa entre amis!       
  • La purée vitelotte (sorte de pomme de terre de couleur violette et au doux goût de châtaigne, voir la photo) surprendra tout le monde par sa couleur.
  • Facile à cuire à la vapeur, le chou romanesco (en photo), avec ses branches pyramidales, sera un accompagnement décoratif et original.
  • Le potimarron, très riche en vitamines (A, B, C, D, E) et en minéraux (phosphore, calcium, magnésium, fer, potassium, silicium, sodium...) est, quant à lui, particulièrement doué pour s’adapter. Sucrées ou salées, il existe de très nombreuses recettes à décliner en tarte, flan, purée ou potage.

Bon appétit !


 

>> http://www.ohlegumesoublies.com/

>>www.graines-baumaux.fr

>> http://www.kokopelli.asso.fr/

 

 

amap6 -J’adhère à une AMAP

Partez à la découverte de la ferme la plus proche de chez vous en adhérant à une AMAP ( Association pour le Maintien de L'Agriculture Paysanne ). Ce réseau propose des partenariats de proximité entre des consommateurs et un/une agriculteur(trice). Vous consommerez ainsi les fruits et légumes en provenance de votre région, au rythme des saisons. Le contenu de votre assiette n’aura plus de secrets pour vous !

Les AMAP de toute la France sur : http://www.reseau-amap.org/




papillon 7 -Je compte les papillons dans mon jardin

Aujourd’hui près de 165 000 espèces de papillons sont décrites dans le monde. Cela représente environ 10 % des espèces animales connues ! Non contentes de nous enchanter, ces petites bêtes participent au bon fonctionnement de la nature comme agents pollinisateurs et maillons élémentaires de la chaîne alimentaire : ce sont des proies pour les oiseaux, les batraciens et même les chauves-souris ! Merveilles de la nature, les papillons sont également de précieux indicateurs de la qualité de notre environnement. Malgré leur importance dans les écosystèmes, il existe peu d’informations sur les populations de ces insectes et leur évolution En France. Noé Conservation et le Muséum national d’Histoire Naturelle ont donc lancé en 2006 l’Observatoire des Papillons des Jardins. Le principe est simple : tous les utilisateurs de jardin ou de balcon sont invités à regarder les papillons, à les identifier et à transmettre leurs observations. Il est possible d’y participer une fois ou régulièrement, il n’y a pas d’engagement et il n’est pas nécessaire d’être un expert. Alors ouvrez grand les yeux, les papillons comptent sur vous !

 

Renseignez-vous sur : http://www.fcpn.org/actualites/CTPapillons/



 

ecomusee 8- Je visite l’écomusée de ma région

Un écomusée a pour but de mettre en valeur le patrimoine culturel d’un territoire. Il vous fera découvrir l’histoire, les savoir-faire et les traditions de votre région. Ces musées sont nos seulement les garants d’une mémoire commune mais sont aussi engagés dans une dynamique locale, en organisant des débats de société. L’écologie est dans son essence même une science appliquée à un territoire, alors apprenez à connaître, seul ou en famille, celui où vous vivez !

Tous les écomusées sur  http://fems.asso.fr/

9- Je célèbre la fête de la nature

C’est au mois de mai, celui du muguet, que la fête de la nature a lieu, du 18 au 22 mai 2011. L’année dernière, plus de 3000 manifestations ont eu lieu dans toutes les régions de France. Pendant ces 5 jours, vous aurez l’occasion de découvrir les mystères de la nature en présence de professionnels de l’environnement. Vous partirez à la reconnaissance des traces d’animaux, vous plongerez au cœur d’un safari photo de la biodiversité, ou encore vous vous promènerez dans des territoires dont vous ne soupçonniez pas l’existence. Renseignez-vous, il se prépare sûrement quelque chose près de chez vous !

www.fetedelanature.com



IMG_0876
10- Je participe à un chantier nature

En montagne, au bord de la mer, en pleine campagne… Partout la nature a besoin de vous. Un chantier nature peut consister à nettoyer les berges d’une rivière ou encore sauver une espèce d’amphibien. Organisé par les maisons de l’environnement et autres associations locales, souvent durant le week-end ou les vacances scolaires, ce type d’activité est l’occasion de rencontrer du monde, de découvrir un milieu, sa faune et sa flore, et de préserver à son échelle une petite partie de notre belle planète !

 

>>Recherche par carte ou par liste de chantier nature : http://www.wep.fr/FRFR/Jobs_Stages_Volontariat/Chantiers_nature/Cours_chantiers_nature/Costa_Rica/2/25/13/productDetailJSV.aspx

http://www.apasdeloup.org/apl/fiche_technique_partenaire.htm

http://www.eco-volontaire.com/

 

 source :



28/03/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 701 autres membres