décroissance

décroissance

pierre rabhi

Pierre Rabhi - Conscience et environnement. La symphonie de la vie LE DERNIER LIVRE DE PIERRE RABHI

Conscience et environnement – La symphonie de la vie, Pierre Rabhi, Éditions Le Relié, 2006

 Editions du Relié, 2006 Comprenons-nous la terre sur laquelle nous marchons tous les jours ? Vivons-nous pour travailler ou travaillons-nous pour vivre ? L’argent peut-il nous offrir la joie, la pleine satisfaction d’être en vie, ou seulement des plaisirs superficiels et éphémères ? A quel prix l’utopie d’un monde meilleur peut-elle advenir ? Telles sont, entre autres, les questions abordées dans ce nouvel ouvrage qui réunit un ensemble de lettres et textes écrits par Pierre Rabhi ces dernières années.A l’ère de la productivité et de la marchandisation sans limites, l’on ne voit plus dans la terre et les végétaux qu’une source de profit financier. Pourtant, notre lien à la terre est si intime, si vital, que rien ne peut l’anéantir. Une nouvelle conscience devrait permettre à l’humain de comprendre et de ressentir cet ordre, et donc de le respecter et d’en prendre soin. Nous sommes absolument redevables de la Vie. Ne l’oublions pas! Loin de pointer du doigt tel ou tel « coupable » des dérives de notre monde, il nous interpelle chacun dans notre for intérieur pour réaliser que nous sommes inclus dans la symphonie de la vie et qu’il est de notre responsabilité d’en prendre soin.

 

 

Paru le
: 22/09/2008
Editeur
Collection
ISBN
: 978-2-354-90023-6
EAN
: 9782354900236
Nb. de pages
: 233 pages
Poids
: 170 g
Dimensions
: 11cm x 18cm x 1,3cm

 

http://www.amazon.fr/Conscience-environnement-symphonie-Pierre-Rabhi/dp/2914916736

 

  • Pierre Rabhi?


Né en 1938 à Kenadsa près de Béchar en Algérie , Pierre Rabhi est, comme il se définit lui-même, une personne de "double-culture".

Elevé dès l'âge de cinq ans par un couple de français, amis de son père, suite à la mort prématurée de sa mère, Pierre Rabhi ressent très tôt la fracture générée par le fossé culturel, ce qui lui permettra d'acquérir puis de développer une perception et  compréhension aiguisées du modèle occidental. Il reçoit une éducation française tout en conservant l'héritage de sa culture d'origine.

 Emigré en 1953 à Paris,son expérience en tant qu'Ouvrier Spécialisé (O. S.) renforce son intuition très forte de la déshumanisation des rapports sociaux, corrélée à un système reposant uniquement sur des valeurs productivistes et de compétition.

Il opère alors, avec sa femme Michèle, un "retour à la terre" et à ses valeurs ancestrales et vivantes et apprend le métier de paysan dans une exploitation conventionnelle..Mais là encore à travers  notamment l'utilisation des engrais et des pesticides chimiques, il se retrouve confronté à cette même idéologie qui consiste à produire à l'excès en dehors de tout respect des cycles naturels et de la dimension "sacrée" de la nature : ce lien étroit et fragile qui unit l'humanité à son substrat : la terre. Il récuse alors fortement cette logique productiviste appliquée à l'agriculture dont on réalise aujourd'hui dont les conséquences  dévastatrices révèlent aujourd'hui leur ampleur.. Après trois années en tant qu'ouvrier agricole, Pierre Rabhi s'installe à son compte dans une ferme des Cévennes ardéchoises pour pratiquer l'agro-écologie ,l'élevage caprin, et former des stagiaires.


 
Pierre Rabhi dans son jardin en Ardèche par rue89


A partir de 1981, il se rend au Burkina-Faso en tant que "paysan sans frontières" avec le soutien du CRIAD (Centre de relations internationales entre agriculteurs pour le développement), ce qui déboucha en 1985, sur la création du centre de formation à l'agro-écologie de Gorom Gorom, avec l'appui de l'association " Le Point-Mulhouse " (compagnie aérienne développant le tourisme équitable) et en 1988, sur la fondation du CIEPAD (Carrefour international d'échanges de pratiques appliquées au développement) avec l'appui du Conseil général de l'Hérault, destiné à promouvoir des actions pédagogiques en faveur de l'agro-écologie à l'échelle internationale.


Expert désigné par l'ONU en 1997-1998, pour la lutte contre la désertification , Pierre Rabhi est l'auteur de nombreux livres (voir bibliographie) et créateur de l'association Terre et Humanisme, qui, depuis quelques années, tente à travers des actions de pédagogie internationale d'éveiller le plus grand nombre aux valeurs écologiques et de solidarité internationale.

 

  En 2002, encouragé par de nombreux amis, Pierre se lance dans une campagne éléctorale "non conventionnelle" en proposant de replacer l'Homme et la Nature au coeur de la logique. Sa campagne a en très peu de temps suscité une mobilisation exceptionnelle, récolté la signature de nombreux élus et donné naissance à plus de 80 comités départementaux de soutien: les colibris.


En 2004, nait le  projet de création d'un centre agroécologique à la Roche / Grâne dans la Drôme, lieu d'accueil, d'hébergement et de pédagogie voué à l'écologie et porteur des valeurs de Terre et Humanisme de sa conception à sa gestion.
En 2006 , il lance le Mouvement pour la Terre et l'Humanisme
s 


Ecarté des présidentielles de 2002, pour manque de signatures, il se peut que Pierre Rabhi soit plus soutenu pour l'échéance électorale, vu la montée progressive des questionnements en rapport à l'écologie, l'autonomie alimentaire des pays pauvres, l'éducation...


  • LA TERRE, planète en perdition - Réveiller les consciences - Pierre Rabhi

Résumé: La planète et l'humanité sont dans un état dramatique. Dans quelques années, il sera trop tard pour les sauver si nous ne changeons pas nos consciences dès aujourd'hui. Rien n'est fait pour redresser la barre malgré les nombreux avertissements qui ont été lancés et les multiples alertes. Heureusement les "graines de possibles" se multiplient.

 

Pierre Rabhi
Fondateur de l'association Terre et Humanisme, pionnier de l'agriculture écologique, reconnu expert international pour la lutte contre la désertification, auteur de plusieurs ouvrages, conférencier, Pierre Rabhi appelle à l'insurrection des consciences pour fédérer ce que l'humanité a de meilleur et cesser de faire de notre planète-paradis un enfer de souffrances et de destructions.
© Photo Patrick Box / OPALE 

L'article qui suit est paru dans la revue Biocontact de septembre 2006, sous le titre RÉVEILLER LES CONSCIENCES.

 

N'attendons rien de la société qui s’épuise dans sa folle course autodestructrice. Seul un réveil des consciences individuelles permettra de remettre la nature et l’homme au centre de notre civilisation. C’est le message de Pierre Rabhi.

 

Avec les médias, les moyens de déplacement rapides et les informations tout azimut concernant l’état du monde, nous sommes de plus en plus nombreux à éprouver la sensation que l’histoire de l’humanité est dans une phase complexe et décisive. Pour certains d’entre nous, nous allons inexorablement droit dans le mur, pour d’autres la science saura trouver des solutions à tous nos problèmes, y compris ceux qui lui sont imputables, et pour d’autres encore, tout ce qui arrive s’inscrit dans un plan prédéterminé par l’intelligence originelle, et mêmes les pires tragédies contribuent à une indispensable évolution avec une finalité hautement positive. Il y a même ceux qui pensent que des entités bienveillantes et étrangères à notre réalité terrestres interviendront avant le désastre final, etc.

Tous les clignotants sont au rouge

Au-delà de ces considérations qui ne sont malgré tout que des hypothèses et des croyances, des éléments très objectifs permettent d’établir un diagnostic et des appréciations tout à fait rationnelles sur la situation globale.

Si nous disposions d’un tableau de bord réunissant tous les paramètres constitutifs de fonctionnement et des évolutions sur notre planète, tous les clignotants seraient au rouge. Le pillage et la dissipation des ressources vivantes et vitales n’ont jamais atteint une telle intensité. La raréfaction du pétrole concorde avec une demande vertigineuse et condamne la stupide civilisation de la combustion énergétique à la finitude. Tout cela induit des détériorations considérables sur la biosphère toute entière, des souffrances inouïes et des désordres, des migration

et des violences ininterrompues. Le système humain n’a jamais été aussi convulsé.

Une conscience collective en régression

Bref, notre vaisseau spatial est en mutinerie et en perdition pour cause de non évolution, voire de régression de la conscience collective. Il est par ailleurs inutile de revenir sur les évolutions climatiques prévisibles et imprévisibles, et nous savons que la nature mettra des limites à toutes nos outrances. Tous ces constats nous sont chaque jour rappelés par des scientifiques consciencieux, les rayons des bibliothèques ne cessent de ployer sous le poids des "bouquins" et des revues qui tentent d’alerter les citoyens. Ces derniers se sentent pour la plupart impuissants et, faute de pouvoir être pleinement dans cette tourmente, tentent au moins d’exister un peu dans un monde aléatoire.

Face à ce chaos, d’aucuns proclament qu’un autre monde est possible, mais de quel monde s’agit-il? Sur quelles valeurs solides et pérennes sera-t-il fondé? Dans ce contexte d’urgence écologique et humaine absolue, les politiques nationales et internationales révèlent leur ignorance, leur indifférence, leur impuissance ou leur cynisme. Depuis la rencontre de Rio de Janeiro qui avait suscité quelques espoirs auprès des consciences éveillées et responsables, rien de sérieux et de rationnel et d’honnête n’a été engagé depuis. Les sommets se suivent et se concluent sur des recommandations hypocrites qui ressemblent à des fins de non-recevoir. Le sort de la planète et des humains qu’elle héberge n’intéresse pas des politiques essentiellement subordonnés aux pleins pouvoirs de l’argent et du profit sans limite, et à des mécanismes géopolitiques dont ils sont otages.

Entre le vieux monde en déclin évident et le monde possible, il existe une transition. Cette transition, qui ne cesse de se restreindre, est le seul espace de tous les possibles, de toutes les utopies. Heureusement il n’y a pas que des citoyens passifs; au coeur de ce que l’on appelle la société civile prolifèrent des "graines de possibles", sous la forme de réflexion, d’innovation, de réalisations dans tous les domaines : science, technique, agriculture, éducation, médecine, nutrition, architecture, petites industries, gestion intelligente des ressources. Il n’est pas de secteur constitutif de notre société qui ne soit repensé.

L’autonomie pour se libérer des systèmes

C’est dans ce vaste laboratoire d’expérimentation d’intérêt général que s’élaborent les autonomies et l’autonomie comme fondement principal d’une société libérée de la tyrannie, de l’insatiabilité érigée en système économique mondial subordonnant l’humain à toutes ses ambitions. Cependant, un tel système prend force parce qu’il a affaire à des citoyens conditionnés au consentement. Ce système manipule les individus, les adapte à ses visées générant une impression de manque permanent, entretenu par la publicité.

C’est pour cette raison que l’autolimitation et la sobriété comme art de vivre deviennent un des grands moyens de résistance et de libération. Cela renvoie chacun de nous à sa responsabilité directe et aux choix qu’il fait quotidiennement pour gérer sa propre vie. Toute action d’autonomie individuelle et collective est en réalité un acte politique.

Cependant, aucune mutation durable ne sera possible sans la mutation de l’humain, et cela nous renvoie également à nous-mêmes et aux valeurs sur lesquelles nous fondons l’éducation de nos enfants. Sortir d’un monde duel pour un monde unitaire et solidaire passe par l’unité que nous aurons réalisée en nous.

Pierre Rabhi

Copyright 2006 Pierre Rabhi. Tous droits réservés

***********

 


La sobriété heureuse de Pierre Rabhi par greenpod

Pierre Rabhi, sa biographie, ses ouvrages, sa pensée. Participer à son mouvement et à ses actions

LE MOUVEMENT TERRE ET HUMANISME autour de Pierre Rabhi

Quelle planète laisserons-nous à nos enfants? Quels enfants laisserons-nous à la planète? Réunissant, entre autres, les différentes structures déjà existantes autour de Pierre Rabhi, Terre et Humanisme tend à devenir une plateforme d’échanges et d’inspiration pour tous ceux qui aspirent à un nouveau projet de société replaçant l’humain et la nature au centre de nos préoccupations.


Sites internet :

http://www.pierrerabhi.org/

http://terrehumanisme.free.fr/


Mouvement pour la terre et l'humanisme www.mouvement-th.org
Association Terre et Humanisme www.terre-humanisme.org
Terre et Humanisme, Mas de Beaulieu, BP 19 - 07230 Lablachère, tél. 04.75.36.64.01

 

 


Pierre Rabhi par Naturavox

 



26/03/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 765 autres membres