décroissance

décroissance

Les trois soeurs: maïs-haricots-courges

Le Milpa est un système d'association de trois cultures : maïs, haricots et courges, sur brûlis avec périodes de jachère et utilisation de paillis. Les cultures traditionnelles sont : maïs (Zea mays), haricot commun (Phaseolus vulgaris), haricot de lima (Phaseolus lunatus), courge (Curcubita spp) et piment (capsicum spp).

 

Le "Milpa" est un système traditionnel de culture intercalaire de maïs, de haricot de Lima, le haricot commun, et de squash. Les agriculteurs maya pratiquent ce système de cultures sur brûlis pour de petites parcelles de légumes. Ces légumes sont produits et consommés localement, ils constituent l'essentiel des cultures de base pour les besoins locaux et régionaux.

Le cycle de Milpa implique deux années de culture suivis de huit années de croissance en jachère, ou secondaire, pour permettre la régénération naturelle de la végétation. Tant que cette rotation continue sans raccourcir les périodes de jachère, le système peut être maintenu indéfiniment. Le nom des "trois soeurs" vient d'une vieille légende inca, représentant le rapport de ces trois familles de végétaux, perpétuée depuis.

 

 

Suivant la technique des plantes compagnes, les trois espèces (maïs: 15 qualités, de la courge et du haricot:60 variétés), sont plantées ensemble de la manière suivante:

  1. On forme de petits monticules aplatis de 30 cm de haut environ, espacés en tous sens de 50 cm.
  2. On sème les graines de maïs en poquets au centre de chaque monticule.
  3. Quand le maïs atteint 15 cm de haut, on sème les courges et les haricots tout autour en alternant les deux espèces.

Chaque culture profite du voisinage des deux autres :

  • Les tiges de maïs servent de support aux haricots grimpants, ce qui évite de mettre en place des tuteurs.
  • Les haricots, grâce à leurs nodosités racinaires enrichissent le sol en azote, ce qui favorise la croissance des deux autres cultures.
  • Les courges étalent leur large feuillagesur le sol, captant le rayonnement solaire, ce qui a un triple effet :
    • d'une part d'inhiber la croissance des mauvaises herbes ;
    • d'autre part, en formant une sorte de paillis vivant, de créer un microclimat qui retient l'humidité dans le sol ;
    • enfin, leurs épines protègent l'ensemble des herbivores.

D'un point de vue diététique, les trois sœurs constituent un régime équilibré, les haricots apportant les deux seuls acides aminés qui ne soient pas présents dans le maïs: la lysine et le tryptophane.

Les Anasazi sont connus pour les avoir adapté en environnement aride; les Tewa et autres tribus du sud-ouest incluent une quatrième sœur connue sous le nom "Plante à abeilles, des montagnes rocheuses" (Cleome serrulata, plus connue localement sous les termes de Rocky Mountain Beeweed, Rocky Mountain Beeplant, Bee Spiderflower, Stinking clover, Waa' en Navajo ou encore Navajo spinach), attirant les abeilles pour aider la pollinisation des haricots et des potirons.

Au Mexique, cette technique Maya est appelée "milpa", terme dérivé de la phrase Nahuatl mil-pa signifiant "Ce qui est semé dans les champs"  (du Nahuatl mil-li "champ" + -pa "vers").

En Chine, à la frontière entre le Yunnan et du Sichuan, sur les contreforts de l'Himalaya, l'ethnie matriarcale Moso du groupe Naxi, cultive elle aussi traditionnellement les trois-sœurs, selon une technique identique à celle employée dans les Amériques.

 

 

Principes à l'oeuvre

 

Minimiser les toxiques

Le Milpa permet une utilisation minimale de produits agrochimiques toxiques qui sont actuellement promus par les programmes de développement gouvernementaux.

 

Conserver les ressources

Les variétés traditionnelles sont perpétuées pour une conservation génétique.

 

Gérer les relations écologiques

L'association de culture intercalaire de maïs-haricots-courges augmente la fixation biologique d'azote et le contrôle biologique des insectes et des maladies. Les périodes de jachère et le paillage dans les systèmes de Milpa sont ajustés pour gérer le potentiel productif, avec des périodes de jachère pour augmenter la production de biomasse et de recyclage des nutriments qui stimule le rendement des cultures, après la culture de zones en friche.

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sp%C3%A9cial:Page_au_hasard

 



29/07/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 778 autres membres