décroissance

décroissance

Téléphonie mobile....Des ondes qui surfent avec notre santé...Danger!

 

 

Voici l'essentiel de ce rapport d'études internationales de 600 pages publié par le BIOINITIATIVE WORKING GROUP prouvant les dangers des émissions "type téléphonie mobile" (téléphone portable, antennes relais GSM, UMTS, ondes Wifi, Wimax, Bluetooth, téléphone sans fil domestique DECT...) pour la santé.

 

 

(Paris - Relaxnews) - Les effets à long terme de ces technologies inquiètent beaucoup les scientifiques et plusieurs associations militent depuis longtemps pour une évaluation des risques.

  • Les associations Agir pour l’Environnement et Priartém ont demandé dans un communiqué commun à ce que les programmes d’implantation en masse du Wi-Fi, en particulier dans les écoles, soient immédiatement arrêtés. Elles parlaient d’"une accumulation de résultats de recherches qui viennent confirmer l’hypothèse du risque", et "d’un déficit d’information fiable sur ces questions".
  • Autre organisme inquiet, le Criirem (Centre de recherche et d’Informations Indépendantes sur les Rayonnements électromagnétiques) a également rendu publiques ses inquiétudes quant à la banalisation de l’usage de la technologie Wi-Fi, et à la généralisation du "tout sans fil", notamment à domicile. Qualifiant cette tendance de "scandaleuse", le Criirem s’était insurgé contre l’"accélération de la pollution magnétique".

Un rapport réalisé par des scientifiques américains basés à l’Université d’Albany, dans l’Etat de New York a révélé "de graves risques en matière de santé publique liés à l’exposition aux champs électromagnétiques, des lignes électriques aux téléphones mobiles". Selon ces travaux parrainés par le BioInitiative working group, un groupe de travail regroupant des scientifiques internationaux, les ondes électromagnétiques, auxquelles la population est de plus en plus exposée au quotidien du fait du développement du "tout sans fil", entrainent des maladies aussi graves que

  • la leucémie infantile
  • différents types de cancers
  • des troubles du sommeil,
  • des céphalées
  • des pertes de mémoire.

La généralisation du Wi-Fi, l’hyperprésence des téléphones portables, et les fils électriques disposés un peu partout sont les principaux responsables de ces expositions quotidiennes, toujours selon le rapport. Prenant l’exemple du téléphone portable, le Dr. Lennart Hardell, membre du groupe, expliquait : "les preuves des risques liés au téléphone sans fil ou mobile sont très convaincantes si on considère les personnes qui les ont utilisés durant plus de dix ans, et quand ils sont utilisés toujours du même côté". Les tumeurs au cerveau mettant quinze à vingt ans à se développer, cela signifie, selon lui, que "nous ne connaitrons tous les risques qu’à long terme".

 


La grande famille des ondes : animation vidéo HD


  • Portable / Danger : les preuves scientifiques du Rapport international BIOINITIATIVE WORKING GROUP sur la téléphonie mobile et la santé - 31/08/2007

Comité organisateur Carl F. BLACKMAN – Martin BLANK – Michael KUNDI – Cindy SAGE Signataires d’articles David O. CARPENTER - Zoreh DAVANIPOUR - David GEE - Lennart HARDELL - Olle JOHANSSON - Henry LAI - Kjell Hansson MILD - Amy SAGE - Eugene L. SOBEL - Zhengping XU - Guangdi CHEN Ont participé James B. BURCH - Nancy EVANS - Stanton GLANZ - Denis HENSHAW - Samuel MILHAM - Louis SLESIN

Tous ces scientifiques sont des sommités dans la branche concernée, qui traite des effets des divers types de champs électromagnétiques sur toutes les formes du vivant. Les membres du Comité Organisateur et trois des signataires sont membres de la très renommée BIOELECTROMAGNETICS SOCIETY.

Ce rapport récapitulatif passe en revue plus de 1500 travaux publiés. Il constitue une première sur ce sujet, car il est rédigé sous l’égide du mot PREUVE. Scientifique, bien entendu.

Le verdict de la science libre, sans lien financier ou public, est définitif.

 

SUR LE PLAN SCIENTIFIQUE, IL N’Y A PLUS DE DEBAT. LA TOXICITE de la téléphonie mobile EST UN FAIT ETABLI.

 


FULL SIGNAL: documentaire danger téléphonie mobile


Articulation du rapport Note technique sur les émissions dont les effets sont traités par le rapport :

 

Les émissions de téléphonie mobile ont une structure physique triple:


- Une hyperfréquence dite porteuse
- des modulations en extrêmement basses fréquences pour les signaux portés
- une multipulsation chaotique.

 

Chaque structure a sa toxicité propre, la pire étant la multipulsation. Les émissions UMTS –WIFI– WIMAX – BLUE TOOTH – sont de la même famille de structure que la téléphonie mobile. Les toxicités sont de même nature. Nous appellerons ces émissions TTM – Type Téléphonie Mobile.

 

Début du rapport - Textes de présentation

  • Article 4 - PREUVES DE L’INADAPTATION DES NORMES

C’est-à-dire preuves du fait que les documents et chiffres officiels censés garantir une protection n’en assurent aucune. Auteur : Cindy SAGE Membre titulaire de la BS – BIOELECTROMAGNETICS SOCIETY Travaux publiés cités en référence ……………………………………….4

  • Article 5 - PREUVES DES EFFETS GENETIQUES

C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM provoque des effets sur les gènes et sur l’expression des protéines. Auteurs : Zhengping XU et Guangdi CHEN – Membres de la BS Membres de l’Université de Médecine ZHEJIANG à HANSZOU - CHINE Travaux publiés cités en référence …………………………………….35

  • Article 6 - PREUVES DES EFFETS GENOTOXIQUES ET DES DOMMAGES GENETIQUES

C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM provoque des altérations non réparables de l’ADN. Auteur : Dr Henry LAI Université de WASHINGTON – USA Travaux publiés cités en référence ……………………………………220

  • Article 7 - PREUVES DES EFFETS SUR LES PROTEINES DE STRESS

C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM déclenche des processus de mise en oeuvre des protéines de stress. Auteur : Dr Martin BLANK – Président de la BS Université de COLUMBIA – NEW YORK – USA Travaux publiés cités en référence ……………………………………196

  • Article 8 - PREUVES DES EFFETS SUR LA FONCTION IMMUNITAIRE C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM provoque des perturbations de fonctionnement du système immunitaire. Auteur : Dr Olle JOHANSSON Institut KAROLINSKA - STOCKHOLM – SUEDE Travaux publiés cités en référence ………………………………..……70
  • Article 9 - PREUVES DES EFFETS SUR LA NEUROLOGIE ET LE COMPORTEMENT

C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM provoque des perturbations de fonctionnement du système nerveux qui ont pour conséquences des troubles du comportement. Cet article traite également du fait que ces émissions provoquent une importante perte d’étanchéité de la barrière sang-cerveau au niveau des vaisseaux irrigant le cerveau. Auteur : Dr Henry LAI Université de WASHINGTON – USA Travaux publiés cités en référence ………………………………..…..375

  • Article 10 - PREUVES SUR L’ORIGINE DE TUMEURS DU CERVEAU ET DE NEURINOMES ACOUSTIQUES

C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM déclenche des processus de développement de tumeurs du cerveau et de neurinomes acoustiques. Auteurs : - Dr Lennart HARDELL Hôpital Universitaire d’OREBRO – SUEDE
- Dr Kjell Hansson MILD – Président de la BS Université d’UMEA – SUEDE
- Dr Michael KUNDI – Membre titulaire de la BS Université Médicale de VIENNE – AUTRICHE Travaux publiés cités en référence …………………………………148

  • Article 11 - PREUVES SUR L’ORIGINE DE CANCERS ENFANTINS – LEUCEMIE

C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM déclenche des processus de développement de cancers enfantins du type leucémie. Auteur : Dr Michael KUNDI – Membre titulaire de la BS Université Médicale de VIENNE – AUTRICHE Travaux publiés cités en référence …………………………………118

  • Article 12 - EFFETS SUR LA PRODUCTION DE MELATONINE, SUR LA MALADIE D’ALZHEIMER ET SUR LES CANCERS DU SEIN

L’article traite des preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM perturbe le taux de production de la mélatonine et déclenche des processus de développement de la maladie d’ALZHEIMER et de cancers du sein. Auteurs : - Dr Zoreh DAVANIPOUR Institut FRIENDS RESEARCH – LOS ANGELES – USA
- Dr Eugene L. SOBEL Institut FRIENDS RESEARCH – LOS ANGELES – USA Travaux publiés cités en référence …………………………………171

  • Article 13 - PREUVES SUR L’ORIGINE DES CANCERS DU SEIN

C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM déclenche des processus de développement de cancers du sein. Auteur : Cindy SAGE – Membre titulaire de la BS Travaux publiés cités en référence ………………….………………….50

  • Article 14 - PREUVES SUR L’ORIGINE DES PERTURBATIONS DES REGULATIONS MEMBRANAIRES

C’est-à-dire preuves du fait que l’exposition du vivant à des émissions TTM provoque des perturbations dans la régulation des échanges cellulaires au niveau des canaux ioniques des membranes. Et donc, une perturbation de l’ensemble des fonctions vitales au niveau physiologique élémentaire, celui de la cellule.

Auteur : Carl F. BLACKMAN – Président de la BS US Environmental Protection Agency – USA Travaux publiés cités en référence ………………………………..……74

  • Article 15 - PREUVES FONDÉES SUR LES THÉRAPIES MÉDICALES

C’est-à-dire preuves de l’existence de divers types d’effets que l’exposition à des émissions TTM a sur le vivant par l’efficacité de thérapies qui mettent en oeuvre les aspects positifs de ces effets. Auteurs : - Cindy SAGE – Membre titulaire de la BS
- Amy SAGE Travaux publiés cités en référence ……………………………..……17

  • Article 16 - LE PRINCIPE DE PRÉCAUTION

Auteur : Mr David GEE Agence Européenne de l’Environnement – COPENHAGUE – DANEMARK Travaux publiés cités en référence ……………………………...………57

  • Article 17 - CLEF DES PREUVES SCIENTIFIQUES

Auteurs : - Dr David O. CARPENTER Université d’ALBANY EST – RENSSELAER – USA
- Cindy SAGE – Membre titulaire de la BS Travaux publiés cités en référence ………………………………...…49

Fin du rapport - Textes de documentation. Les conclusions incluses au rapport sont situées dans l’Article 1 Conclusions texte pages 1 à 28 Conclusions tableaux pages 29 à 44

Ci dessous, télécharger le rapport condensé. Télécharger sur le site de Bioinitiative Working Group, le rapport intégral en Anglais : http://www.bioinitiative.org/report...

 

Ce qu'il faut savoir

  • Quel est le danger des ondes type téléphonie mobile ?


Dans la famille technique de la téléphonie mobile, du Wifi, du Bluetooth et des téléphones DECT, la structure physique de l’émission est triple :

1/ une hyperfréquence, ou micro-onde,
2/ une gamme d'extrêmement basses fréquences,
3/ une multipulsation chaotique, c’est-à-dire sans résonance de rythmes

Les micro-ondes et les très basses fréquences présentent une toxicité (par la production de protéines de stress et par résonance avec les fréquences cérébrales) mais la plus forte est celle des saccades : là, le désordre a la forme de "micromitrailleuses" électromagnétiques.

Cela suffit non seulement pour désorganiser les processus physiologiques mais même pour décomposer des structures biochimiques.

Ce désordre est cause d’agressions physiologiques primaires, dont 4 principales :

– la perte d’étanchéité de la barrière sang-cerveau (hémato-encéphalique),
– la perturbation de production de la mélatonine et de l'acétylcholine,
– la déstabilisation des régulations membranaires,
– les dommages génétiques.

Elles engendrent à leur tour les pathologies spécifiques de l’exposition du vivant aux hyperfréquences pulsées.

 

Pathologies courantes résultantes du syndrome des micro-ondes (liste non exhaustive) :

- Syndrome dystonique cardiovasculaire :bradycardie, tachycardie, hyper/hypotension, athérosclérose ...

- Syndrome diencéphalique chronique : somnolence, insomnie, difficultés de concentration, vertiges, troubles sensoriels, pertes de concentration, fatigue chronique.

- Syndrome asthénique chronique : fatigabilité, nausées, céphalées, anorexie, irritabilité, stress, dépression, suicide.

- Pathologies cancéreuses : leucémies, glutathion et mélanome, cancers du sein, ... (dossier InVS)

- Pathologies dermatologiques : irruptions cutanées diverses, dermatites, dermatoses, eczéma, psoriasis ...

- Pathologies dopaminergiques : parkinson, les jambes sans repos, perte de sensibilité des 4 membres, bras serrés au réveil, crampes dans les membres, ...

- Pathologies immunitaires: modification de la formule sanguine (taux élevé de lymphocytes), etc ...

- Symptôme d'hypersensibilité : préalablement attribué à une perturbation psychologique !

- Pathologie pré et post-natale : forte prématurité (souvent avant ou vers l’âge gestationnel), foetopathies "toxiques", fausses couches, retard de croissance, biométriques, modification du génotype, puis modification pubertaires (dont baisse QI associé à l'ouverture de la BHE).

- Pathologie procréative : Diminution drastique du sperme (infertilité)...

- Pathologie hypogonadisme : Hormone testostérone, Diminution drastique de la libido.

- Pathologie cerveau : Tumeurs, Ouverture de la BHE (Barrière Hémato Encéphalique), perturbation de l’électroencéphalogramme, ...

- Pathologies courantes : perturbations auditives, visuelles, saignements de nez, commissures des lèvres blessées, saignements de gencives, fibromyalgie, allergies, asthme, névralgies dentaires, etc ...

- Pathologies psychiques : indifférence, introversion, passivité, résignation, dépression et anorexie mentale, ... suicide, ... et activité cérébrale (contrôle comportemental).

- Troubles du comportement (socio-professionnel) : irritabilité, inconfort, et ... risque d'accident accru, stress, dépression, suicide.


---


Explication du Dr Pierre Le Ruz des effets cumulatifs des champs électromagnétiques (CEM) pulsés et des pathologies associées....

 

   
Dr-Pierre-Le-Ruz_syndrome-micro-ondes


Il faut se méfier de la désinformation, parfois institutionnelle mais le plus souvent industrielle qui consiste à dire que les antennes-relais ne sont pas nocives parce qu'elle génèrent des émissions très inférieures à celles des téléphones portables. Les opérateurs disent "100 000 fois inférieures" !

Cependant, un téléphone portable émet environ 15 volts par mètre (V/m) en moyenne en conversation tandis qu'une antenne relais émet généralement entre 0,05 et 20 V/m environ en fonction de sa proximité, de son orientation et de l'heure de la journée.

A Paris, par exemple, il n'est pas rare de recevoir 2 à 3 V/m dans un appartement, ce qui est très élevé. Or, 2V/m n'ont jamais été 100 000 fois inférieurs à 15V/m !...

D'autre part, selon l'Afom (Association Française des Opérateurs Mobiles) "Les antennes-relais ont une puissance d’émission de l’ordre de 20 Watts, soit en moyenne 1000 fois inférieure à celle des émetteurs de radio ou de télévision."
Cela est totalement faux. C'est une intoxication pure et simple. Tout d'abord, les ondes de la téléphonie mobile ont une structure beaucoup plus agressive que celle de la radio et de la télévision (jusqu'au SECAM) car il s'agit de micro ondes pulsées en extrêmement basses fréquences.

Du reste, lorsque les opérateurs parlent de puissance, ils ne parlent pas de la puissance reçue par le public mais de la puissance de l'émetteur, par exemple 40W. Or, une antenne relais de 40W concentre l'énergie de manière horizontale et cette puissance est capable d'atteindre 150W sur certains points chauds, c'est à dire plus de 6V/m de puissance reçue, soit plus de 10 fois la limite maximale préconisée par les scientifiques indépendants (0,6 V/m). Autrement dit, ce n'est pas la puissance nominale qui compte mais, comme tous les électriciens le savent, la puissance reçue, c'est à dire la puissance avec gain.

Par exemple, là où les parisiens reçoivent la télévision et la FM entre 0,01 et 0,05 V/m d'ondes continues (non pulsées), la téléphonie mobile elle a entre 1V/m et 10V/m de micro ondes pulsées avec des antennes disposées tous les 200 m environ.
L'exemple de la tour Eiffel, qui est censée dégager 1 mégaW de puissance d'ondes radio et de télévision n'est pas comparable avec les antennes relais de téléphonie mobile car cette cette dernière est située à 300m au dessus des habitations et couvre une distance de plus de 100 km d'ondes continues tandis que les antennes relais de téléphonie mobile émettent des micro ondes pulsées à quelques mètres seulement des habitations.

Dernier argument des opérateurs, les moyennes reçues sont très faibles. Mais les riverains d'antennes ne sont pas exposés a des moyennes nationales !
En effet, en moyenne nationale les expositions a l'amiante ont été très faibles, les centaines de milliers morts n'existent pas puisqu'ils ont été exposés a des moyennes nationales sans danger ! L'argument des moyennes est un enfumage.

Il est important également de savoir que les ondes de la radio télévision sont des ondes continues à 800Mhz maximum mais que les ondes de la téléphonie mobile commencent à 900Mhz, dans la gamme des micro-ondes et qu'elles sont pulsées. De plus, les signaux portés sont des ondes d'extrêmement basses fréquences (ELF), ce qui induit une triple toxicité, à la fois par les micro-ondes, puis par résonance avec les fréquences ultra basses du cerveau et enfin et surtout par les pulsations, qui induisent une attaque physiologique au niveau moléculaire et cellulaire (en désorganisant les processus physiologiques primaires et en détruisant les structures biochimiques, comme vu plus haut).


Ainsi, les ondes de la radio et de la télévision n'ont vraiment rien à voir avec les ondes de la téléphonie mobile, ni en type d'ondes, ni en fréquence, ni en intensité.
Et ce type d'ondes ne se retrouve non plus dans aucune autre technologie ni dans la nature. Toute comparaison avec les ondes du soleil (bien plus élevées en fréquence) , de la télévision ou autre relève soit de la méconnaissance, soit de la déformation des faits.


En revanche, la science indépendante de l'industrie affirme unanimement que ces émissions radio-électriques sont nocives à partir de 0,6V/m.


Pour finir, il y a l'argument selon lequel, "si c'était dangereux ça se saurait" et qu'il n'est pas possible qu'une technologie autant utilisée puisse continuer d'exister si elle occasionnait tous ces dommages. On l'a dit aussi pour l'amiante.... qui a cessé d'être couverte par les assurances américaines dès 1913 ! Les ondes de la téléphonie mobile et du Wifi (Wimax et consors) l'ont cessé de l'être depuis 2000 dans le monde entier.


De plus, il faut savoir que cette technologie est récente, qu'elle a été déployée à une échelle gigantesque en quelques années seulement et que les tenants de la version officielle d'innocuité sanitaire ont tous un lien plus ou moins proche avec l'industrie du portable. Ce fut la même chose à l'époque des scandales de l'amiante ou du tabac.



Si pratiquement toutes les institutions sanitaires officielles sont timorées sur le sujet de l'impact biologique de la téléphonie mobile, c'est soit par méconnaissance, soit parce que ces institutions ne se basent que sur des travaux non indépendants, soit parce qu'en leur sein travaille des scientifiques ayant des liens avec l'industrie, soit parce que ces institutions sont elles-même une émanation directe des industriels. Exemple : la Fondation Santé et Radiofréquences.


En effet, on voit nettement que les résultats d'études dépendent largement de la source de financement.

 

  • Précautions à prendre :


1) N’autorisez pas les enfants de moins de 12 ans à utiliser un téléphone portable sauf en cas d’urgence. En effet, les organes en développement (du foetus ou de l’enfant) sont les plus sensibles à l’influence possible de l’exposition aux champs électromagnétiques.

2) Lors de vos communications, essayez autant que possible de maintenir le téléphone à plus d’1 m du corps (l’amplitude du champ baisse de quatre fois à 10 cm, et elle est cinquante fois inférieure à 1 m de distance.

3) Gardez votre téléphone portable au moins à 15-18 cm de distance de votre corps et celui de votre entourage lorsque vous téléphonez, envoyez des textes ou lorsque vous les téléchargez.

4) Restez à plus d’un mètre de distance d’une personne en communication, et évitez d’utiliser votre téléphone portable dans des lieux publics comme le métro, le train ou le bus où vous exposez passivement vos voisins proches au champ électromagnétique de votre appareil.

5) Utilisez une oreillette à tube en plastique ou le mode haut parleur lorsque vous êtes en communication.
Les casques filaires classiques conduisent les champs électromagnétiques le long du fil !

6) Il faut évitez le plus possible de porter un téléphone mobile sur vous, même en veille. Ne pas le laisser à proximité de votre corps la nuit (sous l’oreiller ou sur la table de nuit) et particulièrement dans le cas des femmes enceintes – ou alors le mettre en mode hors ligne qui a l’effet de couper les émissions électromagnétiques.

7) Eteindre votre téléphone portable lorsque vous ne l'utilisez pas, quand vous dormez.
Ne jamais le tenir proche de votre tête, ni l'utiliser pour jouer à des jeux, regarder des films, etc.

8) Si vous devez le porter sur vous, assurez-vous que la face « clavier » soit dirigée vers votre corps et la face « antenne » (puissance maximale du champ) vers l’extérieur.

9) Ne jamais conserver un téléphone portable en poche, dans son sac, sur le dos ou à la hanche toute la journée.
La hanche produit 80% des globules rouges du corps humain et sont particulièrement
vulnérables aux dommages produits par les CEM. Cette proximité peut aussi affecter la fertilité.

10) N'utilisez pas de téléphone portable ni de téléphone sans fil (DECT) durant une grossesse ou avec un bébé dans les bras, en dessous de l’âge de 16 ans, ni dans un véhicule fermé (voiture, train, avion, métro). Les rayonnements sont piégés et plus élevés dans ces zones entourées de métal!
Minimisez les autres types d'expositions aux CEM durant le développement du fœtus comme les ultrasons et la surveillance électronique sauf en cas d'absolue nécessité.

11) N’utilisez votre téléphone portable que pour établir le contact ou pour des conversations de quelques minutes seulement (les effets biologiques sont directement liés à la durée d’exposition). Il est préférable de rappeler ensuite d’un téléphone fixe filaire (et non d’un téléphone sans fil) qui utilise une technologie à micro-ondes apparentée à celle des portables).

12) Quand vous utilisez votre téléphone portable, changez de coté régulièrement, et avant de mettre le téléphone portable contre l’oreille, attendez que votre correspondant ait décroché (baisse de la puissance du champ électromagnétique émis).

13) Il faut évitez d’utiliser le portable lorsque la force du signal est faible ou lors de déplacements rapides comme en voiture ou en train (augmentation maximale et automatique de la puissance lors des tentatives de raccordement à une nouvelle antenne relais ou à une antenne distante).

14) Communiquez par SMS plutôt que par téléphone (limite la durée d’exposition et la proximité du corps).

15) Choisissez un appareil avec le DAS le plus bas possible par rapport à vos besoins (Débit d’Absorption Spécifique, il mesure la puissance absorbée par le corps).

16)Remplacez tous les systèmes sans fil, WiFi, DECT, etc., par des systèmes filaires/câblés (Téléphones, réseaux, jeux, appareils sans fil, etc.). Le socle de base d'un téléphone sans fil émet des niveaux élevés de CEM - même si on ne téléphone pas.

17)Réduisez et espacez l'utilisation de l'ordinateur, éloignez-vous de l'écran - Les écrans plats sont préférables.
Utilisez des connexions internet câblées, pas en WiFi - en particulier pour les ordinateurs portables. Ne mettez pas vos ordinateurs portables sur votre corps (jambes) ni sur des surfaces métalliques

18) Minimisez l'exposition aux CEM dans votre maison, pièces de vie et lieux de travail.
Eloignez votre radio réveil électrique au moins à un mètre de votre tête ou utilisez un réveil à piles ;
deux mètres est la distance recommandée d'éloignement de votre lit des appareils électriques durant le sommeil.
Évitez les matelas à eau, les couvertures chauffantes électriques, les lits en métal. Préférez les lits en bois, les sommiers à lattes (bois/carbone), matelas latex.

19) Lors de l'utilisation en cuisine de plaques électriques, cuisinez avec les plaques du fond au lieu de celles situées à l’avant, autant que possible.  Les métaux attirent les CEM: Eloignez-les du corps.
Utiliser le verre, la fonte et des casseroles pour cuisiner.


 20) Mesurez les CEM des systèmes sans fil avec des appareils appropriés (voir www.safewireless.org).
Pour diminuer les risques, installez des filtres électromagnétiques et des technologies préventives comme les câbles blindés, les coupes circuits automatiques bipolaires, interrupteurs bipolaires, etc.

 

  • Augmentez la résistance de votre corps aux dommages produits par les CEM:Optimisez votre santé


1. Augmentez l'apport d'oxydants anti-stress naturels, comme les antioxydants, la mélatonine, les vitamines B, C, E et l'acide folique.


2. Mangez des produits frais et bio, sans Substances chimiques, des viandes bio, des fruits et légumes frais/bio.
Limitez l'accumulation de métaux lourds en connaissant la provenance des poissons et des viandes, Les sources principales d'ingestion de métaux lourds proviennent des poissons, volailles, viandes et de l'eau du robinet.
Mangez des céréales entières bio - (Testez  vos réactions allergiques avant.)


3. Éliminez / réduisez la caféine et les boissons alcoolisées, en particulier  l'alcool distillé.


4. Boire de l'eau filtrée au charbon actif. 

Utilisez des récipients en verre ou en céramique.
Evitez les récipients en plastique ou en mousse de polystyrène.

Utilisez du papier recyclé.


5. Faire des exercices et des étirements tous les jours pour augmenter votre résistance et faire fonctionner votre métabolisme,  ne pas s’entraîner ou travailler à l’extérieur.
Respirez lentement et profondément.
Baladez-vous dans la nature aussi souvent que possible. Suez vraiment pour nettoyer votre lymphe.


6. Évitez / minimisez l'exposition aux produits chimiques.  Utilisez des produits sans substances chimiques, les produits naturels sont moins agressifs pour votre corps et l'environnement.  Évitez les produits nettoyants chimiques, le vinaigre, le sel et le bicarbonate de soude fonctionnent de la même façon et extrêmement bien.
Prendre des douches / bains froids ou tièdes plutôt que chaudes.


7. Évitez / minimisez l'exposition à la lumière brillante et fluorescente.
Utilisez des ampoules incandescentes à large spectres/naturelles ou des bougies autant que possible.  Augmenter votre mélatonine naturellement en dormant dans des chambres les plus sombres possible.


8. Prenez au moins deux heures de soleil quotidiennement si possible.
Pour l'électrohypersensible cela ne lui est pas conseillé.
En cas d'exposition, portez des vêtements clairs et un chapeau, si nécessaire.


9. Prenez une pause silence, sans bruit, tous les jours.


10. Consultez un médecin spécialisé dans le diagnostic de la sensibilité électromagnétique.

 

  • Alternatives naturelles pour lutter contre les ondes électro-magnétiques:

Nos maisons et appartements sont de plus en plus envahis par nos équipements électroménagers et électroniques (télévision, ordinateurs…) qui investissent désormais toutes les pièces de nos maisons.
Le fonctionnement de ces appareils suscite une pollution électromagnétique qui contribue à la pollution intérieure de nos maisons et à laquelle nous sommes tous exposés.

 

Pour tenter de les combattre, du moins, diminuer l’impact que ces ondes peuvent avoir sur nous (maux de tête, agressivité, perte de vitalité, douleurs thoraciques…) , les plantes viennent à notre secours.

 

  •  le cereus peruvianus (cierge du Pérou). Ce cactus n’est pas le plus esthétique mais apparemment le plus efficace  pour lutter contre les ondes électromagnétiques de nos ordinateurs.


Placé près de l’écran d’ordinateur le cactus cereus peruvianus à la faculté d’absorber 25% des ondes émises par l’installation informatique.

 

Afin de prouver ce phénomène, des études ont été menées grâce au biomètre de Bovis qui permet de mesurer, que dans une pièce saine, il y a une vibration de 8000 bovis, qui chute à 3000 lorsque fonctionne un ordinateur ou une télévision. Installer le cactus permet de rétablir les 8000 bovis nécessaires au bien-être dans la maison.

 

Pour tester de son efficacité, ce cactus est à placé près des écrans d’ordinateurs et de télévision.
Pour ceux n’étant pas convaincu de ses vertus, le cactus reste un sympathique élément de décoration pour son bureau et ne demande que très peu d’entretien.


Le Cactus Cereus peruvianus est utilisé pour lutter contre les ondes électromagnétiques des télés, téléphones et ordinateurs

 

  • Spatiphyllum

Le Spatiphyllum est une plante originaire d’Amérique du sud, de la famille des aracées, d’un beau feuillage vert brillant d’où sortent des fleurs blanches. Il est très facile à garder et demande peu de soins. Ne l’installez pas en pleine lumière, les fleurs verdiraient très vite (phénomène de la photosynthèse) un arrosage modéré lui suffit.

 

Le spathiphyllum adore les écrans (télévision, ordinateurs) et absorbe les radiations qui nous sont néfastes, n’hésitez pas à le poser tout près.

 

D'après des études de la NASA:

  1. il neutralise en mode très efficace des émanations humaines comme l'ammoniac et l'acétone
  2. il nettoie l'air du benzène, de tricchloréthylène et de formaldéhyde.

C'est pourquoi, cette plante verte d'intérieur exubérante, venant des forêts vierges tropicales du Vénézuéla, est un bel exemple de ces objets médico-biologiques précieux, qui ont pu se développer pendant des millions d'années.Dès le printemps rajoutez à l’eau d’arrosage un engrais pour plantes fleuries, il favorisera la montée des fleurs.
Il existe plusieurs variétés dont le :
- Spathiphyllum 'Euro-Geant'           aux larges feuilles très veinées.
          - Spathiphyllum 'Sensation' aux longues feuilles de 1 m.
Saptyphilum_04 Spathiphyllum_05

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • La Tourmaline (Schorl)

 



Couleurs
De marron foncé à noir opaque à la surface brillante.

Composition chimique
Silicates complexes de borosilicates d\'aluminium avec fer, magnésium et alcalis, (Na,Li,Ca)(Mn,Mg,Fe,Al,Ti,Cr)
9((OH,F)4/(BO)3/Si6O18)
Dureté
7 - 71/2
Gisements
Afghanistan, Angola, Australie, Birmanie, Brésil, Inde, Madagascar, Mozambique, Rhodésie, Russie, Sri-Lanka,
Tanzanie, Thaïlande, USA.
Historique
Origine du nom : du cinghalais "turmali" (sens inconnu)

Applications

C'est une pièce maîtresse des pierres utilisées en lithothérapie.

Elle a  la propriété de protéger contre les phénomènes d'électricité statique et les ondes herziennes : dans les coins extrêmes d'une maison ou un appartement, situé à proximité d'une ligne électrique à haute tension, sur le compteur d'électricité de la maison, télévision, ordinateur......

Géobiologie

Pour le géobiologue, c'est la pierre la plus efficace pour la protection d'un espace de vie. Elle compense activement les perturbations négatives comme les cheminées cosmotelluriques, les noeuds géopathogènes (Hartmann, par exemple), les croisements de flux souterrains...
Pour protéger un lieu de vie, il suffit de placer quatre tourmalines noire à chaque étage, aux quatres coins extrêmes de la maison ou de l'appartement. Elles peuvent aussi être placées directement à l'emplacement de la perturbation géobiologique.


Une purification à l'eau distillée salée est indispensable.

 

Pour la purification des tourmalines, on utilise une solution saline. Il est préférable d’utiliser de l’eau distillée mais de l’eau déminéralisée peut convenir. Il est recommandé d’éviter l’eau du robinet. Pour le sel, utilisez de préférence un gros sel gris non raffiné, genre sel de Guérande ou de Noirmoutier, par exemple. Une cuillère à soupe de sel par litre d’eau suffit.

Placez votre pierre dans un récipient neutre, un verre, par exemple. Veillez à ce que le niveau de votre solution saline couvre entièrement la pierre à purifier. Il est inutile d’en mettre plus. En général, une nuit entière de purification suffit mais, selon la charge de votre pierre en énergies négatives, cela peut demander plus de temps. Il arrive fréquemment que des microbulles d’air se forment à la surface de votre pierre pendant la purification. On considère généralement que la purification est terminée quand les bulles d’air ont été évacuées.

Lorsque la purification est terminée, jetez la solutions de purification, elle ne sert qu’une seule fois. Evitez de la verser dans le pot de vos plantes vertes, ce serait très mauvais pour elles. Rincez votre pierre à l’eau claire. L’eau du robinet suffit. Puis essuyez votre pierre avec un chiffon doux. Vous pourrez alors la recharger en énergies.

 

  • Les bienfaits du cristal de sel

Le sel gemme est un sel marin fossile qui date de l'ère secondaire (entre 200 et 60 millions d'années AC). De la famille des roches salines (ou évaporites), il est constitué essentiellement d'halite. De tout temps, le sel a été associé à la purification et à l'incorruptibilité . Le sel est indiqué pour purifier les lieux et les pierres (le quartz notamment).

On dit que la pierre dégage des ions négatifs qui neutralisent les effets des ions positifs qui eux sont émis par tous nos appareils électriques. Voici un petit exemple tiré du site de Gamma Salt Crystal Ltd. [fr] :

"Si la lampe est placée près d’un téléviseur ou d’un ordinateur, son effet, du fait du champ électromagnétique de l’appareil, est d’environ 100 à 160 Hz. Les ondes de notre cerveau ne produisent que 8 Hz selon la fréquence de résonance Schuman. Par conséquent, le corps est soumis à des fréquences de plus de 20 fois supérieures à la normale. Une telle exposition entraîne de la nervosité, de l’insomnie, un manque de concentration ou des faiblesses. De plus, le corps absorbera plus de radicaux libres, source connue de cancer."

Un autre chose captivante à propros de ce cristal c’est le fait qu’il est considéré comme étant un ionisant naturel. Sur un autre site Esoteriqua – Lampe en cristal de sel de l’Himalaya [fr] on retrouve quelques informations pouvant mieux comprendre les qualités de ces lampes.

"La pollution de l’air se ressent essentiellement par une surcharge d’ions positifs dans l’air. Ces ions positifs chargent les grains de poussière et les empêchent de descendre rapidement au sol. Les personnes allergiques aux acariens contenus dans ces grains de poussière les inspirent donc davantage dans une atmosphère polluée. Les lampes en cristal de sel émettent des ions négatifs de par leur composition saline. Cet effet est renforcé par l’échauffement du cristal de sel par l’ampoule électrique. Le résultat est spectaculaire : les ions négatifs émis (les mêmes que ceux émis par une cascade d’eau fraîche ou en haute montagne) se «collent» donc sur les grains de poussières qui tombent rapidement sur le sol, ce qui assainit l’atmosphère et permet de respirer plus librement."

 

Le cristal de sel possède en effet la propriété de ralentir la prolifération bactérienne. L'air, ainsi assaini, conduit à la disparition des symptômes allergiques.


L'atmosphère ambiante véhicule relaxation et sérénité, le corps s'apaise ; tout comme l'esprit sous l'influence des vibrations de couleurs émises par la lampe de sel allumée. Non seulement ces dernières neutralisent les ondes électromagnétiques néfastes à la santé, par l'émission d'ions négatifs, mais les tons naturels de la gemme de sel répondent aux besoins de l'organisme humain pour préserver sa santé.


Il est reconnu, dans la chromothérapie, que les gammes de vibrations de couleur influent directement sur la production de cellules. Les lampes en cristal de sel sont donc utilisées à des fins thérapeutiques depuis très longtemps.

 

Sources :

CommentCaMarche.bot

http://www.amessi.org/Dangers-des-telephones-portables

www.safewireless.org
http://www.danger-sante.org/category/telephones-portable/

http://www.tourmalinenoire.com/schorl/purifier-recharger-tourmaline.html

http://joelbruffin.typepad.fr/le_pouvoir_des_fleurs/2006/11/spatiphyllum.html



12/03/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 701 autres membres