décroissance

décroissance

Surconsommation de viande /stats > Déforestation, famine, pollution eau, CO2 ,acidification océan,cout médical,cqe santé etc.


" Au fur et à mesure des progrès de la science, on s’aperçoit que l’appétit humain pour la chair animale est la principale raison de chaque désastre environnemental qui menace le futur de l’Homme : Déforestation, érosion, manque d’eau potable, pollution de l’air et de l’eau, changement climatique, perte de biodiversité (extinction d’espèces), injustice sociale, déséquilibre entre communautés et développement de maladies ".
World Watch "Vision for a sustainable world"

 


 

"Peu d'hommes pourraient supporter pendant 5 minutes l'observation d'un animal se débattant, avec un membre écrasé ou déchiqueté. Il est évident que la nourriture normale de l'homme est végétale..." Charles Darwin (1809-1882) Naturaliste anglais, théoricien de l'évolution

 

"L'enfant qui sait se pencher sur l'animal souffrant saura un jour tendre la main à son frère". Albert Schweitzer Théologien protestant, musicien, philosophe et mé¦decin alsacien, lauréat du prix Goethe en 1928 et du prix Nobel de la paix en 1952.

 

"Nul besoin de se priver : il s'agit seulement de mieux comprendre comment manger de la façon la plus saine, la plus agréable, la plus nourrissante d'une part, et la plus économique, la plus généreuse, la moins polluante d"autre part. [...] La vie dans son ensemble en bénéficierait : vous, le genre humain, les animaux, les forêts, les rivières, le sol, les océans, et l'atmosphère terrestre." John Robbins, auteur américain spécialiste de nutrition et d’environnement.


Il y a 60 ans, un petit nombre de scientifiques déclaraient que le tabac était mauvais pour la santé et la cause de nombreuses maladies. A cette époque les médecins conseillaient la cigarette à leurs patients stressés, et les médias n’avaient aucune idée de ses dangers.


Il y a 20 ans, des scientifiques, chercheurs et instituts de recherches parlaient d’une menace qui pesait sur la Terre révélant que des gaz émis par les activités humaines étaient en train de réchauffer la planète et pourraient avoir de graves conséquences. Quiconque les entendait ne prenait pas vraiment au sérieux l’urgence de la situation...

 

photo: mylittlesos.eklablog.com

 

 

Aujourd’hui, des scientifiques et organisations internationales déclarent la consommation de viande comme la principale menace à la survie de la planète....


Si on arrête de consommer des produits d’origine animale,
- on réduit la destruction des forêts tropicales de 70 %
- on sauve 923 millions de vies qui crient famine

- on résout une grande partie du réchauffement climatique,
- on évite certaines guerres
- on sauve la planète de la plupart catastrophes naturelles

- on évite la naissance et la propagation d’épidémies
- on résout les problèmes de pénuries d’eau

- on met fin à la pollution des nappes phréatiques, des rivières et des océans

- on met fin à l’extinction de milliers d’espèces animales sauvages

- on met fin à l’acidification des océans qui tue le corail et la vie marine...

 

photo:alec-grenoble.org

 

Etonnant hein ? Jamais entendu parlé ? Une solution miracle ?


Pourtant des centaines de milliers de gens dans le monde, de scientifiques et d’organisations internationales se battent pour que cette info soit connue rapidement... ...avant qu’il ne soit trop tard.

 

"Je pense que les transformations et les effets purificateurs d'un régime végétarien sur l'homme sont très bénéfiques à l'espèce humaine. Par conséquent, en choisissant le végétarisme, on sera à la fois heureux et paisible." Albert Einstein (1879-1955), physicien allemand, Prix Nobel en 1922, père de la Théorie de la Relativité

 

**SURCONSOMMATION DE VIANDE et FAIM dans le Monde

 

  • Sur une même période de temps, la même surface de terre peut produire
  1. - 1 kg de viande
  2. - 160 kg de pommes de terre
  3. - 200 kg de tomates

//www.vegetarismus.ch/

 

  • Un demi-hectare de terre peut produire
  1. - assez de soja pour nourrir 61 personnes
  2. - ou assez de blé pour nourrir 10 personnes
  3. - ou assez de bétail pour nourrir (mal) 2 personnes.
  • Un régime carné requiert 7 fois plus de terres qu’un régime à base de plantes.//veg.ca/
  • Surpopulation ? Avec 1,4 milliard de vaches, notre planète croule en effet sous le bétail : le poids cumulé de tous ces ruminants est supérieur à celui de toute la population humaine avec ses 6 milliards d'habitants !
  •  La production de viande a été multipliée par cinq depuis les années 1950, pour passer à 265 millions de tonnes, et devrait encore doubler pendant les 20 années à venir. De quoi affoler les experts en alimentation, qui se demandent bien comment la terre pourra nourrir les 3 milliards d'humains supplémentaires de ces prochaines décennies.
  • Toute cette bidoche est en priorité destinée à 0,1% de la population de la planète, l'infime petite minorité des riches de ce monde.
  • Notre consommation de viande est passée de 30 kilos par personne et par an en 1919 à plus de 100 kilos aujourd'hui. C'est trois fois plus que la quantité préconisée par les organismes de santé.
  • Non seulement notre régime carnivore affame la planète, mais il nous tue aussi par la recrudescence des maladies de "biens nourris" : accidents cardiovasculaires, diabète, obésité...
  • 80% de l'alimentation animale proviennent de cultures qui conviendraient également à la consommation humaine : maïs, soja.
  • Nos bêtes accaparent à elles toutes seules 60% de la production mondiale de céréales, soit 670 millions de tonnes ! Un volume qui suffirait amplement à nourrir les 923 millions d'êtres humains souffrant de malnutrition. En fait, d'un point de vue malthusien, la viande n'est pas «rentable».
  • 1 hectare de terres peut seulement nourrir une tête de bétail mais peut produire 22 680 kg de pommes de terre.
    //www.fao.org/ 
  • On estime qu'un végétarien consomme en moyenne 180 kilos de céréales par an alors qu'un consommateur de viande en gaspille 930 kilos par an.
    Pour comparer le rendement de diverses spécialités agricoles, les agronomes calculent un taux de conversion alimentaire qui correspond au rapport entre le nombre de protéines consommées et produites.
 
  1. Pour obtenir 1 calorie de poulet, il faut ainsi environ 4 calories de nourriture végétale. Idem pour le porc ou les oeufs.
  2. Pour le lait, on grimpe à 8.
  3. Pour le boeuf, à 17, voire bien plus ! En comparaison, la pomme de terre est bien moins gourmande, son taux de conversion n'étant que de 0,46.
«Sur un hectare de terrain, un agriculteur peut nourrir une trentaine de personnes s'il le consacre à la culture de légumes ou de fruits. S'il produit des oeufs ou de la viande, le ratio passe à cinq personnes. Et à beaucoup, beaucoup, moins, s'il ne s'agit que de viande rouge», dit ainsi Bruno Parmentier, auteur de «Nourrir l'humanité» et directeur de l'Ecole supérieure d'Agriculture d'Angers.

 

Les céréales actuellement données aux animaux d’élevage pourraient nourrir 2 milliards d’humains.

 

Sur une surface au sol identique, les quantités suivantes d'aliments peuvent être produites.

 

 

  • Au Royaume-Uni, la nourriture destinée aux animaux d’élevage pourrait nourrir 250 millions d’êtres humains. //www.flex.com/
  • Si les américains réduisent leur consommation de viande de 10 %, cela libérera 12 000 000 de tonnes de céréales, assez pour nourrir 60 millions d’êtres humains.John Robbins, "Diet for a New America"

Je n’ai personnellement pas d’enfants. Pourtant...

Si j’en avais un et qu’il mourrait de faim maintenant,

Si je le voyais s’amaigrir,

Si je voyais dans son regard la vie s’en aller...

Si un des ces enfants était dans mes bras maintenant...

S’il me regardait de ses yeux où la volonté de vivre a disparu...

Si on me disait : tu peux sauver cet enfant en arrêtant de manger des produits d’origine animale...

Que ferais-je ?

Cet enfant, il existe, et il meurt toutes les 5 secondes dans les bras d’un parent, quelque part dans le monde. Arrêter de manger de la viande pour donner la vie à cet enfant est ce que chacun d’entre nous ferait. Mais on ne les voit pas mourir, on ne voit pas la relation entre la viande qui est dans notre assiette et la mort d’un gamin à 20 000 kms de là. Pourtant la relation de cause à effet est bien réelle.

 

Et encore, on ne compte pas les besoins en eau :
  • Pour produire 100 grammes de boeuf, il faut 25 000 litres d'eau.

 

**EAU

 

 

On nous dit souvent que pour économiser l’eau il faut fermer les robinets quand on se brosse les dents, ou bien éviter de prendre des douches trop longues. Or une seule journée passée sans manger de la viande économise 5000 litres d’eau (soit l’équivalent d’une centaine de douches, environ 3 mois de douches !).

 

 

Approvisionner en eau 56 milliards d’animaux chaque année non seulement épuise les ressources en eau mais les pollue aussi. Le bilan ne s’arrête malheureusement pas là. S’il faut abreuver ces 56 milliards d’animaux, il faut aussi les nourrir. Une grande partie des céréales produites dans le monde leur est donc destinée au détriment des 923 millions d’humains qui souffrent de famine...

  • Un rapport plus récent publié par l’Université de Californie à Davis révèle que:

- 370 litres d’eau sont nécessaire pour produire un repas végétalien complet.

- 1250 litres d’eau sont nécessaires pour produire un plat de poulet.

- 4552 litres d’eau sont nécessaires pour produire un plat de boeuf.

  • Environ 50% de toute l’eau utilisée aux Etats-Unis est consommée par les animaux d’élevage.John Robbins,The Food Revolution, p. 238.
  • Une seule journée passée sans manger de la viande économise 5000 litres d’eau (soit l’équivalent d’une centaine de douches). Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO)
  • On économise plus d’eau en ne mangeant pas 450 g de boeuf qu’en ne se douchant pas pendant 6 mois !!!! Si vous prenez une douche par jour, chaque jour pendant 7 minutes pendant un an (avec un débit d’eau de 7,5 litres par minute), vous utilisez 19400 litres d’eau. La Fondation pour L’Education à l’Eau a calculé que 450 g de boeuf produit aura nécessité 9300 litres d’eau. John Robbins in The Food Revolution
  • L’alimentation typique d’un américain consomme 15 900 litres d’eau par jour (eau donnée à boire aux animaux, irrigation des cultures, processing, lavage, cuisson, etc.). Une personne dont l’alimentation est végétalienne consomme seulement 1135 litres d’eau par jour. Richard H. Schwartz “Judaïsm and Vegetarianism”
  • Quand on consomme un steak, on "dépense" en moyenne 60 fois plus d'eau que si l'on mange une galette de blé, riz, ou soja
  • Il faut 100 000 litres d'eau pour produire 1 kg de viande de boeuf, alors que 1 000 à 2000 litres d’eau suffisent pour produire 1 kg de blé, de riz ou de soja. A cela s'ajoute la pollution des nappes phréatiques et des rivières par les lisiers.Sciences & Vie - avril 1997.

 

Water Inputs in California Food Production (Chart E3 P.28, PDF)

 

 

 

  • Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO)

 

 

  • Environ 50% de la pollution des eaux en Europe est due aux élevages intensifs d’animaux. Les nitrates issus de l’agriculture ont pénétré si profondément dans le sol que certaines marques d’eaux minérales ne répondent plus aux normes de qualité exigées pour l’eau potable.Reportage télévisé WDR: «La viande dévore les humains», 17.12.1987.
  • Rien qu’aux Etats-Unis, les animaux d’élevage sont responsables de :
  1. -55% de l’érosion et de la sédimentation
  2. -37% de l’usage des pesticides
  3. -50% de l’usage des antibiotiques
  4. -33% de la présence de nitrates et de phosphores dans les rivières et nappes phréatiques.
  5. National Oceanic and Atmospheric Administration...

 

**DEFORESTATION

 

L’élevage est un catalyseur important de la destruction des forêts. Celles-ci sont rasées pour en faire des terres de pâtures ou des cultures destinées à nourrir ce même bétail et tout cela émet chaque année 2.4 milliards de tonnes métriques de CO2 et est le résultat direct de la déforestation. Ces activités ont dévasté en particulier l’Amérique latine qui est la région subissant la plus grande perte nette de forêts et les plus grandes émissions de CO2 dans l’atmosphère directement liée à la disparition de la végétation. Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO)

 

Le Directeur du Centre international de recherche forestière, David Faimowitz : « nous pouvons dire que les éleveurs transforment les forêts de l’Amazonie en viande hachée ». Le Point du 22 juin 2006 (« Elevages : une catastrophe écologique »

 
  • Au total, l'élevage et la production des aliments pour le bétail squattent 78% des terres agricoles mondiales, soit 30% de toute la surface du globe, trois fois plus qu'en 1960.
  • Chaque année, 20 millions d’hectares de forêts sont détruites, soit l’équivalent de la surface de l’Angleterre, de l’Ecosse et des Pays de Galles réunies.
  • Depuis 1960, environ 200 millions d’hectares de forêts tropicales ont été détruits, la plupart pour faire paître du bétail et cultiver des céréales destinée à nourrir bétail et poulets.//www.ciwf.org.uk/
  • 70% de la forêt amazonienne qui a été rasée l’a été pour produire de la viande.
    1. En Amérique centrale: 20% des zones sylvestres ont déjà été ratiboisées.
    2. Au Brésil: 38% de l'Amazonie ont été sacrifiés pour les bovins. Une déforestation qui s'accélère avec les immenses plantations de soja destinées à nourrir nos vaches, toujours elles. Mon royaume pour une entrecôte.
  • Une surface de forêt tropicale de la taille de 7 terrains de football est détruite chaque minute pour faire paître du bétail. //www.un.org/
  • En Amérique Centrale ces 40 dernières années, 40 % des forêts tropicales ont été rasées ou brûlées, la plupart pour servir de pâture au bétail.
  • La déforestation en Amazonie a augmenté de 18% entre 2000 et 2005. Pendant la même période, les plantations de soja dans 3 états du Brésil doublaient en surface (soit l’équivalent d’une zone plus grande que le Costa Rica.)The World Bank 2008-12-08
  • 100 espèces disparaissent chaque jour en raison de la déforestation [Ce chiffre monte jusqu’à 246 espèces par jour selon d’autres sources].
  1. Environ 5 à 10 % des espèces vivant dans les forêts tropicales disparaîtront tous les 10 ans à partir d’aujourd’hui.
  2. Les niveaux d’extinctions d’espèces que l’on observe de nos jours sont similaires à ceux des 5 grandes extinctions de masse de l’histoire du monde.

//rainforestweb.org/

 

  • La production d’animaux d’élevage menace 306 des 825 écorégions. WWF
  • 23 des 35 sites clés de perte de biodiversité mondiale sont affectés par la production d’animaux d’élevage.Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture / Conservation Internationale.

Surfaces de sol nécessaires pour produire un kilo de WWF Suisse:

 

Boeuf
323 m²
Boeuf de pâturage
269m²
Poisson
207m²
Cochon
55m²
Poulet d'engraissement
53m²
Oeufs
44m²
Riz
17m²
Pâtes
17m²
Pain
16m²
Pommes de terre
6m²

 

 

 

**EFFET DE SERRE

 

L’effet de serre est causé principalement par trois gaz : le dioxyde de carbone, le méthane (72 fois plus puissant que le CO2), et l’oxyde d’azote (300 fois plus puissant que le CO2).

  • Selon un rapport publié en 2006 par la FAO de l’ONU, l'élevage est responsable de 18% des émissions des gaz à effet de serre. Soit plus que le secteur des transports !
  • L’élevage du bétail produit 115 millions de tonnes de méthane chaque année. L’effet est d’autant plus désastreux que l’on sait qu’une molécule de méthane est 25 fois plus puissante en terme d’effet de serre qu’une molécule de dioxyde de carbone. [sur une période de 100 ans]
  • 85 % du méthane émis par l’agriculture provient de la digestion des animaux d’élevage. Et les 15 autres % proviennent des émanations des déchets (excréments) de ces mêmes animaux. Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO)
  • 65% des émissions de N2O d’origine humaine viennent de l’élevage d’animaux (Purin et urine des animaux d’élevage).Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO)
  •  65 à 80% de l’oxyde d’azote provient de l’agriculture.Pew Center on Global Climate Change; 2006.

 

Nos charmants bovins sont des périls verts à quatre pattes avec:
  1. leurs flatulences chargées de méthane [72 fois plus puissant que le CO2 sur 20 ans]
  2. leurs tonnes de fumier gorgé de gaz hilarant, le fameux NO2 également des plus nocifs [300 fois plus puissant que le CO2]
  3. les émissions d'ammoniac(dues à 90% au purin et au fumier) synonymes de pluies acides, pollution de l’air, des sols, de l’eau et de destruction de la couche d’ozone.
  4. leurs déjections qui polluent les nappes phréatiques.

“L’ombre géante des animaux d’élevage” (table 3.12 p 113) (FAO ONU, 2007) US. GHG Emissions Flowchart (World Resources Institute) / livestock = animaux d’élevage en anglais.

 

  • Le CO2 émis pour produire 1 KG de boeuf est équivalent au CO2 émis par une ampoule de 100 W allumée pendant 20 jours.
  • La production d’un kilo de viande de boeuf produit autant d’effet de serre que si vous rouliez avec votre voiture sur 250 kms.
  • La production d’un kilo de porc produit autant d’effet de serre que si vous rouliez avec votre voiture sur 30 kms.
  • La production d’un kilo de pommes de terre ou de blé produit autant d’effet de serre que si vous faisiez un créneau en vous garant.
  • Si tous les américains ne mangeaient pas de viande pendant un seul jour, on économiserait l’équivalent en gaz à effets de serre de 90 millions de billets d’avions New York – Los Angeles.
  • 24 heures de déforestation libère autant de CO2 dans l’atmosphère que 8 millions de personnes prenant l’avion « Londres - New York ».
  • Si chaque Flamand participait à la campagne des « Jeudis végétariens ». Cela aurait le même effet que de retirer 500 000 voitures des routes (en terme d’effet de serre). EVA 2008

Jeremy Rifkin, 2001 et Worldwatch Paper 103, «Taking Stock», 1991


  • Si les Anglais arrêtaient de manger de la viande pendant...

 

 Emission de CO2 évitée...équivaut à
1 jour
13 milliards de kilos
= retirer 5 millions de voiture de la circulation
2 jours
26 milliards de kilos
= retirer 73 millions de vols A/R Londres-Ibiza
3 jours
39 milliards de kilos
= but du gouvernement britannique de réduction des émissions des foyers en 2020
4 jours
52 milliards de kilos
= retirer 20 millions de voitures de la circulation
5 jours
65 milliards de kilos
= non-usage d’électricité de l’ensemble des foyers britanniques
6 jours
78 milliards de kilos
= retirer toutes les voitures britanniques de la circulation
7 jours
91 milliards de kilos
= réduit de moitié les émissions de gaz à effet de serre du secteur domestique.

//www.meatthetruth.nl/

 

  • Les émissions annuelles de gaz à effet de serre...

 

d'unéquivaut à conduire une voiture de taille moyenne sursoit...
mangeur de viande
4758 kms
/
végétarien
2427 kms
50 % d’émissions de moins
végétalien
629 kms
87 % d’émissions de moins
végétalien ayant une alimentation bio
281 kms
94 % d’émissions de moins

Foodwatch pour l’Institut de Recherche Ecologique et Economique en Allemagne

 

  • Ces 250 dernières années, le CO2 a augmenté de 31 % alors que le méthane a progressé de 149 % pendant la même période.
  • Les sols, comme ceux des forêts jouent le rôle de puits de carbone et stockent plus de 2 fois la quantité de gaz carbonique se trouvant dans les végétaux et l’atmosphère. La déforestation conduit à la dégradation des terres et à la désertification, toutes 2 responsables de 130 millions de tonnes de CO2 qui s’échappent des sols chaque année.//www.pubmedcentral.nih.gov/
  • La désertification des terres de pâturage des animaux d’élevage est responsable pour plus de 100 millions de tonnes métriques de CO2 émises chaque année.Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO).

 


*Selon une étude publiée dans le Journal de Science Atmosphérique Open par 10 scientifiques américains, britannique et français, un niveau de gaz carbonique atmosphérique supérieur à 350 parts par million (ppm) conduit à des catastrophes climatiques. A l’heure actuelle, la planète en est à 385 ppm et augmente de 2 ppm par an.
Journal de Science Atmosphérique Open 

 

*Le méthane disparaît de l’atmosphère en seulement 8 ans, donc réduire sa consommation de viande a un impact rapide sur le refroidissement de la terre. Conclusion : la meilleure façon de réduire le changement climatique au cours de nos vies est de réduire ou de supprimer notre consommation de produits animaux.
EarthSave International Report “A New Global Warming Strategy”

 

*le réchauffement climatique pourrait entraîner une augmentation du taux d’infection au VIH dans le monde entier.
Dans un groupe de discussion rassemblant les meilleurs chercheurs en VIH, le professeur Daniel Tarantola a déclaré que le réchauffement est en train de restreindre les ressources sanitaires et sociales dans les pays les plus pauvres et vulnérables, empirant ainsi l’incidence du VIH et d’autres maladies. //news.mongabay.com/

 

**POLLUTION 

 

  • 1 ferme industrielle produit 1,6 millions de tonnes de lisiers par an ce qui est davantage de pollution que la ville de Houston au TEXAS qui est la 4ème plus grande ville aux Etats-Unis.US Government Accountability Report
  • Les fermes industrielles géantes qui peuvent accueillir des centaines de milliers de poulets, porcs, et vaches produisent d’énormes quantités de déchets (40 tonnes d’excréments par seconde !!).
 
  • Aux Etats Unis, ces fermes industrielles produisent 130 fois plus de déchets que les humains.Natural Resources Defense Council
  • Aux Etats-Unis la part de la pollution des eaux due à l’agriculture est plus importante que celle due à toutes les villes et industries réunies !

 

  • Dans la zone Europe + Amérique du Nord, les excréments animaux sont émis à raison de 110 tonnes par seconde soit 2,5 milliards de tonnes par an.

 

**DEGRADATION DES SOLS

  • les causes des dommages environnementaux au Soudan sont :Dégradation des terres, déforestation, désertification et surpâturage de sols fragiles par des animaux d’élevage dont le nombre est passé de 27 millions à 135 millions.Programme pour l’Environnement des Nations Unies 2007
  • En Grande-Bretagne, environ la moitié des terres arables sont maintenant à risque d’érosion due aux pratiques intenses d’élevage qui détruisent la structure même des sols. Une fois la terre utilisée par le bétail, elle perd ses nutriments en quelques années et devient sans vie et désertique.//www.vegetarismus.ch/

 

**ENERGIE

 

Le voyage que parcourt un morceau de viande pour arriver dans l’assiette consomme des quantités énormes d’énergie fossile. Le cycle débute avec la culture de céréales pour nourrir les animaux, culture qui utilise beaucoup de produits à base de pétrole. Il faut ensuite acheminer le fourrage vers les élevages, transporter le bétail à l’abattoir (parfois sur des milliers de kilomètres) ; à l’abattoir on procède à la transformation ; vient ensuite la chaîne du froid, jusqu’à la distribution.

  • "le kilo de viande de veau équivaut à un trajet automobile de 220 km ! l’agneau de lait : 180 km !".Le Point, 22/06/06 "Elevages : une catastrophe écologique"
  • 1 hectare de terres peut seulement nourrir une tête de bétail mais peut produire 22 680 kg de pommes de terre.//www.fao.org/
  • Si les humains passaient d’une alimentation carnée à une alimentation végétarienne, les réserves mondiales de pétrole dureraient 260 ans au lieu des 13 années prévues à l’heure actuelle.John Robbins "Diet for a new america"

- 1 calorie de protéine venant de soja est produite avec 2 calories d’essence

- 1 calorie de protéine venant de boeuf est produite avec 54 calories d’essence

//www.ciwf.org/publications

 

 

**OCEANS

 

Acidification des océans : Les océans comme les forêts absorbent d’énormes quantités de CO2. Avec le niveau de CO2 augmentant dans l’atmosphère, les océans s’acidifient
dangereusement.
**ARGENT
  • Un végétarien coute 25% moins cher à la société en terme de coûts médical.
  • Coûts médicaux d’une alimentation carnée au niveau mondial:
  1. Maladies cardiaques: 1 trilliard (US $/an)
  2. Diabètes : 174 milliards (US $/an)

Report Targets Costs Of Factory Farming (Washington Post)

 

  • Le Comité de Médecins pour une Médecine Responsable (un groupe de 4500 médecins), a révélé en 1995 que le coût annuel des soins de santé résultant directement du régime carnivore américain se situait entre 23.6 et 61.4 milliards de dollars, ce qui est comparable aux coûts sanitaires du tabagisme.
  • Bien que la plus grande partie des coûts de production de la viande soit imputée au public (= les contribuables), il n’y a toujours pas assez d’argent pour rendre la production de viande rentable économiquement. Alors des interventions supplémentaires (subventions) sont accordées afin que la production de viande soit attractive. L’industrie de la viande n’est pas seulement soutenue au niveau national, mais également international: Depuis 1963 jusqu’à 1985, la Banque Mondiale a injecté 1,5 milliards de dollars dans l’industrie de la viande en Amérique latine, en grande partie pour financer les énormes élevages de bovins. Si la viande n’était pas subventionnée, le moindre hamburger coûterait 35 dollars.

 

**SOURCES

Doan Bui, Le Nouvel Observateur

//www.vegplanete.com/

 



02/03/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 724 autres membres