décroissance

décroissance

Quand le prix de l'or augmente, la forêt souffre



    Guyane, la nouvelle ruée vers l'orpar vodeo

La jungle guyanaise, à 7000 km de la métropole, voit sa forêt primaire menacée par les orpailleurs illégaux venus du Brésil pour faire fortune. Déforestation et pollution au mercure rendent cette activité extrêmement dangereuse pour la santé des guyanais. En voir plus sur : http://www.vodeo.tv/4-32-3088-guyane-la-nouvelle-ruee-vers-l-or.html?PARTID=9084

 

 

Des orpailleurs sur les bords d'une rivière au Brésil, en novembre 2008. ZEPPELIN/SIPA


Des orpailleurs sur les bords d'une rivière au Brésil, en novembre 2008.

BIODIVERSITE - La déforestation en Amérique du Sud serait accélérée par la ruée vers l'or depuis quelques années...

orpaillageL’or a franchi mi-avril la barre des 1.500 dollars l’once (soit plus de 1.000 euros), et son prix devrait continuer sa forte progression dans les prochains mois selon les économistes. Mauvaise nouvelle pour la forêt amazonienne: une étude basée sur des photos satellites de la Nasa au cours des six dernières années montre que les arbres sont souvent remplacés par des mines.  Entre 2003 et 2009, ce sont près de 7.000 hectares de forêt qui auraient été détruits au profit de l’extraction d’or, rapporte le site Ecoticias.

L’étude, publiée dans la revue PLoS ONE, montre que ce sont de multiples petites zones qui ont été déboisées, rendant plus difficile le contrôle de l’activité des orpailleurs. «Ce ne sont pas de grandes entreprises minières qui sont derrière ce problème, mais des mineurs indépendants qui ne disposent pas d'une technologie moderne, ont une connaissance limitée des effets du travail dans les mines sur la santé humaine et sur l’environnement», explique Jennifer Swenson, l'un des auteurs de l'étude.

Le mercure contamine l’environnement

Le plus souvent, les mineurs déboisent les rives des cours d’eau pour y tamiser des dépôts de gravier pouvant contenir de l’or. Ils utilisent souvent du mercure pour amalgamer l’or et l’extraire plus facilement, qui pollue les eaux et les terres. Jennifer Swenson rappelle que l’orpaillage est la deuxième source de contamination au mercure dans le monde: «Le mercure peut voyager sur des centaines de kilomètres dans l’atmosphère et dans les eaux, se fixer dans les sédiments et contaminer la chaîne alimentaire à travers les poissons, les mammifères qui s’en nourrissent et les humains», avertit l’experte.

A.C.




Le samedi 6 novembre 2010, l'équipe Guyane du WWF-France organisait un 6ème survol de la région de Camopi en Guyane. Marc Barrat, réalisateur était le grand témoin invité du WWF.
L'objectif de la mission était d'évaluer l'état et l'évolution de l'orpaillage illégal et de ses conséquences dans la zone de vie de Camopi. Cette région témoin est située en Zone de Cœur du Parc Amazonien de Guyane.
WWF "Non à l'or illégal" / Survol d'une zone... par WWF_France

Conséquences de l'orpaillage sur l'environnement" Il existe plusieurs catégories de nuisances liées à l'activité de l'orpaillage en milieu forestier, quand elles sont faites sans application de la réglementation. C'est ce qu'on appelle l'orpaillage sauvage comme il est trop souvent et couramment pratiqué en Guyane française et dans les pays limitrophes.
Les impacts de cette activité sont classés par leur importance sur le milieu naturel et les hommes.
La plus grave et la plus pernicieuse est la pollution induite par les rejets de carburant et mercure pour le milieu et l'homme qui y vit.
Carburants et huiles de vidange des moteurs et machines se retrouvent sur les sites d'exploitation. Mal stockés et volontairement ou inconsciemment abandonnés ils polluent l'eau des rivières, les sols et la nappe phréatique.

Le mercure est lui utilisé pour le traitement du minerai. La propriété qu'il a d'amalgamer l'or est employée pour dégager l'or fin de la boue.
L'or pur, est ensuite récupéré en faisant chauffer l'amalgame. Le mercure s'évaporant. Si cette opération n'est pas réalisée à l'aide d'un alambic appelé retorte qui permet la récupération du mercure évaporé, celui-ci devenu gazeux va se transformer en méthylmercure : une dangereuse source de pollution qui entrera dans la chaîne alimentaire. Ce méthylmercure se retrouve concentré dans les poissons, source importante de l'alimentation des populations humaines vivant traditionnellement en forêt.
Plus grave encore c'est que toutes les exploitations aurifères se trouvent en amont des villages.

 

  • En l'absence de bassin dit de décantation, les criques et fleuves sont saturés par les rejets de boue. Les matières minérales en suspension colorent d'une teinte jaunâtre caractéristique l'eau en aval.

En temps normal ces matières minérales, des argiles, qui arrivent dans les cours d'eau par le ruissellement des pluies sont de l'ordre de 20-30 mg par litre. Sans bassin de décantation elles passent à 140 000 mg par litre.

 

  1. Le milieu aquatique se retrouve complètement asphyxié.
  2. Les poissons ont les branchies colmatées, et un goût impropre à la consommation.
  3. La flore aquatique souffre aussi et dépérit.
  4. La salade coumarou, végétation typique des sauts (rapides rocheux), qui fournit nourriture et abri à une foule de poissons et insectes, disparaît. Les algues, avec une eau devenue opaque à la pénétration des rayons solaires, ne peuvent effectuer de photosynthèse.


En plus des pollutions dues par les carburants, les huiles de vidange des machines et surtout le mercure, et l'asphyxie des poissons et plantes aquatiques par les boues, d'autres nuisances pour l'homme et l'environnement apparaissent quand l'orpaillage est pratiqué sans respect de la réglementation de la nature.

  • D'importants bancs de sable et de graviers apparaissent quand un fleuve est travaillé avec des barges suceuses. Celles-ci après avoir aspiré le fond rejettent, par tas, quantité de matières minérales d'assez gros calibre, qui avec le temps forment de nouveaux reliefs. Ceux-ci modifient l'écoulement des eaux tout en réduisant en saison sèche la navigabilité.

Après l'exploitation d'un placer aurifère quand il n'y a pas de remise en état, la forêt ne reprend plus ses droits. Les sols pollués, retournés, compactés limitent la revégétalisation, longtemps après qu'ils soient laissés à l'abandon.
Fossés remplis d'eau stagnante, monticules de sable et gravillons, fûts d'essence vides, matériels et outillages de chantiers, baraquements sont les vestiges et témoignages de l'orpaillage sauvage.

  • Pendant la durée de l'exploitation d'un site, la prédation humaine sur la faune est une pression supplémentaire exercée par l'homme sur le milieu. Le gibier entre pour une part importante dans l'alimentation des orpailleurs.

Tapirs, pécaris, pakiras, pacs, agoutis, singes, biches et caïmans figurent au menu des cantines. Pour ravitailler les chantiers et par mesure d'économies plusieurs équipes de chasseurs se relaient. Elles exploitent activement des zones de chasse qui auparavant ne l'étaient que très peu. Ou pas du tout.


Il ne faut surtout pas négliger outre la chasse, les perturbations de l'habitat.

  • Nuisances sonores, olfactives et modifications des biotopes. Le bruit, les odeurs, l'ouverture de clairières, de pistes et la déforestation sont autant d'atteintes à l'environnement.

Des mesures préventives de travail, de remises en état existent pour limiter au maximum les dégradations provenant de cette activité.
Cependant elles ne sont pas vraiment appliquées par les orpailleurs légaux ou illégaux car elles sont coûteuses ou méconnues. De plus elles sont très rarement imposées par l'administration et surtout peu souvent contrôlées.

En fait d'or et nature, c'est plus mort et mercure."

 

Par Prévoteau Jean-Marie


Le recyclage de l'or peut rapporter gros !

En Guyane, le WWF n’a de cesse de se battre contre l’orpaillage illégal, ce fléau environnemental, économique et social. L’association a mené son enquête auprès des bijoutiers français : la plupart ignorent totalement la provenance de l’or qu’ils vendent. Dans l’optique de ne produire que de l’or recyclé ou issu de communautés minières responsables, le site GoldbyGold fait son entrée sur la toile et rachète l’or des particuliers. Présentation…


photo : © Laisné Thomas - Fotolia.com

Le recyclage de l'or peut rapporter gros !

 

L’équipe du WWF Guyane en a fait l’un de ses chevaux de bataille : l’orpaillage illégal représente un désastre pour les forêts qu’il morcelle, pour les populations locales qu’il empoisonne et pour la biodiversité qu’il fait disparaître. Sans oublier les 3 000 à 15 000 orpailleurs illégaux eux-mêmes qui risquent leur vie pour un salaire de misère.

Une évaluation précise selon les cours officiels

 

Pour enrayer ce phénomène et proposer un or « responsable », un nouveau site internet fait son apparition : GoldbyGold. Edité par la société S&P Trading, spécialisée dans le commerce et l’affinage des métaux précieux, GoldbyGold propose aux internautes possesseurs de produits à base d’or de leur racheter au prix du marché pour ensuite les recycler. Le principe est simplissime. Après une estimation de la valeur du produit, qui permettra à l’internaute d’assurer son bien pendant l’envoi, il reçoit gratuitement l’enveloppe sécurisée Goldissimo dans laquelle il renverra ses produits en or. Après réception, les experts de S&P Trading procèdent à l’évaluation et font une offre au particulier. Disposant d’un délai de sept jours pour accepter ou décliner la proposition, le vendeur reçoit son paiement 24 heures après avoir accepté l’offre.


  • Recycler son or, c’est protéger la planète et les populations
L’absence d’intermédiaires et le rachat de l’or selon les derniers cours officiels du marché assurent le particulier vendeur de jouir du meilleur tarif. GoldbyGold rachète tout produit à base d’or ou de platine, même les débris de couronnes dentaires ou les bijoux cassés. Après l’affinage, l’or est donc recyclé et revendu à l’industrie bijoutière française. S&P Trading l’assure : ils n’affinent que de l’or issu du recyclage ou de communautés minières artisanales responsables. Un tel procédé permet de réduire les émissions de l’industrie minière aurifère, d’enrayer le phénomène de l’orpaillage illégal et de contribuer à la démocratisation de la traçabilité des bijoux en or. Dans son dossier de presse,GoldbyGold rappelle que l’industrie minière aurifère est parmi l’une des plus polluantes de la planète et que l’extraction de 20 g d’or requiert 50 000 litres d’eau, 150 litres d’essence, émet 415 kg de CO2, 18 kg d’oxyde de souffre et 20 tonnes de déchets miniers. Vendre ses bijoux à GoldbyGold, c’est donc faire acte d’humanité et permet d’éviter l’extraction d’un gramme supplémentaire


Pour aller plus loin :

PDF >> horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/...05/010026526.pdf


Vidéo :
Enquête sur le commerce de l'or : http://youtu.be/EDf3ULR2j-g
De la vitrine à la mine : Enquête exclusive sur l'or illégal en Guyane réalisée par nos équipes du WWF.
Quoi de plus symbolique qu'un bijou en or pour la Saint-Valentin ! En ce début d'année 2010, comme tous les ans à la même époque, Paris, ville des amoureux, devient alors la vitrine d'un marché florissant. L'industrie du bijou représente 80% de la consommation d'or dans le monde. Ce symbole de richesse et de beauté est un secteur pourtant méconnu. La seule information obtenue à ce jour étant le carat.

Tout n'est pourtant pas dit dans le carat. L'or vert n'existe pas c'est une évidence. L'extraction d'or a un fort impact social et environnemental. Afrique du sud, États-Unis, Ghana, Chine ou Japon, font partie des principaux producteurs d'or dans le monde. Ils ne sont pas les seuls...

En France, dans un de nos départements : la Guyane, une autre réalité économique se cache des regards. Dans la plus grande illégalité, une économie souterraine s'est mise en place. Les zones de non-droit ont surgit au cœur de la forêt amazonienne.

Plus d'infos sur : http://www.nonalorillegal.fr

Photos:
actu.orange.fr
guyane-degradation.skyrock.com

Sources :
le 26.04.11 http://www.20minutes.fr/
http://redris.pagesperso-orange.fr/HTML/prevoteau96.htm
actu.orange.fr


Posté par JSS


26/04/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 678 autres membres