décroissance

décroissance

Pollution lumineuse: solutions éclairées

Pollution lumineuse: solutions éclairées

Le 9 décembre 2010 par Arnaud Lacroix · 

 

 
 

 

Explosion de la note énergétique, troubles chez les animaux nocturnes, insomnies chez les humains… les conséquences de nos excès d’éclairage sont multiples. Même les poètes ne peuvent plus contempler les étoiles ! Mais, ici et là, des initiatives commencent à mettre en lumière une nouvelle façon de gérer la nuit.

 

©Michael Faesbis

 

Neuf millions de points lumineux en France selon l’ADEME. Pour une population de 64,7 millions d’habitants, ce n’est pas rien ! Une lumière omniprésente dans les villes et les campagnes. Au grand dam des astronomes et des poètes, toujours plus inquiets de voir le ciel de moins en moins étoilé. D’après l’ANPCEN (Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturne), certains lampadaires diffusent jusqu’à 50 % de la lumière directement vers le ciel.

 

Un gaspillage d’énergie qui a aussi un impact sur la biodiversité nocturne et les rythmes de la vie humaine. Chauves-souris, oiseaux migrateurs, insectes de nuit… tous doivent s’adapter pour se déplacer, victimes de la lumière artificielle. Notre corps humain aussi est fragilisé, comme en atteste l’étude en 2005 des chercheurs de l’université de Toronto qui souligne les effets (méfaits) de la lumière sur notre sommeil (développement plus rapide de certains cancers, diabète, dépressions…).

Une pollution particulièrement frappante en cette période de fêtes, où selon l’ADEME, 10 % de la consommation électrique est due aux illuminations de Noël. Heureusement, de bonnes initiatives commencent à être mises en œuvre pour lutter contre cette mauvaise gestion de notre éclairage.

©lampe.biz (photo lampe à sodium)

  • Une réserve de ciel étoilé au Québec

Dans cette zone protégée de près de 5 500 km2, la voie lactée s’observe à l’œil nu. Les 34 municipalités qui entourent le mont Mégantic se sont mises d’accord dès 2006 pour adopter un programme de conversion des éclairages publics et privés, piloté par les scientifiques de l’ASTROLab : l’observatoire du mont Mégantic. Déjà, pas moins de 3 300 luminaires ont été remplacés !

Exemple : dans la ville de Sherbrooke, les lampes à mercure ont fait place aux lampes à sodium à haute intensité et dans certains quartiers résidentiels, seules les intersections sont éclairées. D’où le label de Réserve internationale de ciel étoilé (RICE) octroyé en 2007 par l’International Dark Sky Association (IDA), une association scientifique créée en 1988 pour préserver et restaurer le ciel étoilé.

 

Actuellement, la réserve du mont Mégantic réalise des économies d’énergie de l’ordre de 1 800 000 kW/h par an, grâce au programme de conversion. Celui-ci doit s’étendre aux autres communes à l’avenir.
En France, la mise en place d’une Réserve internationale de ciel étoilé dans la région du Pic du Midi est en marche depuis 2009.

©Quevillon (observatoire du Mont-Mégantic)

 

Le Lubéron à la pointe

Officiellement, la loi du 14 avril 2006 oblige les parcs naturels régionaux à réviser leurs chartes pour diminuer les effets négatifs de l’éclairage.

Dans la pratique, le Parc naturel régional du Lubéron s’y est attaqué, dès 2003, avec la publication d’un livre blanc de l’énergie et la mise en place du SEDEL (Services énergétiques durables en Luberon) afin d’installer de nouveaux éclairages moins polluants. Comme à Saint-Martin-les-Eaux, village des Alpes-de-Haute-Provence, dont les rues s’illuminent grâce à 21 lanternes à Led qui consomment 10 fois moins d’électricité.

 

  • Les villes fêtent Noël plus sobrement

Crise économique oblige, certaines villes françaises ont réduit la facture des illuminations de Noël, à l’image d’Albi dans le Tarn. Selon Anne Valachs, directrice générale du SERCE (Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique) : « Grâce à l’utilisation d’ampoules Led à très basse consommation, à l’emploi de systèmes de programmation automatique par horloge et la réduction de la durée d’illumination, la consommation énergétique liée aux illuminations de Noël a diminué de 54 % entre 2004 et 2007 ».

Autre initiative et pas la moins originale : celle de Laval, en Mayenne, qui avait installé l’année dernière deux « aérogénérateurs » (de petites éoliennes) sur l’écluse du centre-ville. Le mode de fonctionnement ? Dès que le vent dépasse les 6 km/h, l’équivalent d’une brise légère, ils produisent entre 3 et 6 kW/h qui alimentent jusqu’à 1/4 des lumières de la ville.

 

 

  • Des autoroutes plongées dans le noir

Parce que des câbles avaient été arrachés le long d’axes routiers en région parisienne, des tronçons d’autoroutes ont été plongés dans le noir. Au secours ! Ce fût l’effet inverse qui se produisit : une diminution des accidents de 30 %. Conséquence inattendue et heureuse car les automobilistes ralentissaient, faisaient plus attention à leur conduite. Du coup, on a décidé qu’une partie de l’autoroute A15 ne serait plus éclairée. Exemple à suivre ? 

 

                                   ©Look It’s Heaven

 

 

  • La citadelle de Sisteron, un éclairage d’édifice intelligent

La puissance de l’installation (87 000 watts) a été divisée par 3 pour une luminosité 15 fois supérieure. En même temps, la consommation d’énergie a été divisée par 6 ! Une performance due à des choix techniques et à la télégestion qui permet de régler à distance, et par Internet, les programmes lumineux en fonction des besoins, des saisons et des festivités.


©JP-ZMR

 

  • À Grenoble, l’électronique pour réduire la consommation

La passerelle Mangin, située près d’une école et très utilisée aux heures de passage des élèves, s’est équipée depuis 2008 de deux détecteurs de présence à chacune de ses extrémités. Le but : déclencher l’allumage de tubes néons à l’approche des passants la nuit.

Ce dispositif a permis, selon le SERCE, de diviser par 9 la consommation énergétique par rapport à l’ancien système, soit 6 600 kWh/an. Le défaut de ce système électronique ? Son coût selon l’ANPCEN, face à une problématique qui peut être abordée de manière beaucoup plus élémentaire et efficace selon l’association, en diminuant la puissance des lampes.

 

 

  • Le recyclage de l’énergie urbaine à Toulouse

À Toulouse, l’expérience en cours repose sur un système de dalles qui produisent de l’électricité lorsqu’on marche dessus. Un ressort récupère l’énergie, stockée dans une pile pour alimenter les lampadaires la nuit. (Voir en page 43 - La ville de demain)

 

 

  • Diminuer les pannes à Concarneau

Le programme de maintenance effectué sur le parc d’éclairage public a permis de diminuer le taux de panne de 21 à 5,7 %, et d’augmenter l’efficacité lumineuse de plus de 20 % en 10 ans.

Article paru dans le magazine Néoplanète n°17

Plus d’infos sur la pollution lumineuse :
www.anpcen.fr/
www.astrolab-parc-national-mont-megantic.org/

Retrouvez l’article intitulé Lumière sur la ville de demain (page 48), écrit par Roman Scobeltzine, dans le Néoplanète n°17 ://www.neo-planete.com/lire-le-magazine/

 

  • Pour aller plus loin

**Association de lutte contre la pollution lumineuse:

  1. //www.eco-citoyen.org/lutte-contre-la-pollution-lumineuse-t2577.html
  2. //www.anpcn.fr/
  3. //www.facebook.com/group.php?gid=61530073918

 

**Dossier PDF

//www.calameo.com/books/000270084f045b5fbd8a3

 

**Pétition contre la pollution lumineuse.

//www.astrotophe.fr.nf/petition/

 

**Alternatives

  1. Des solutions existent: Les particuliers peuvent lutter contre la pollution lumineuse en préférant des luminaires extérieurs qui ne soient pas dirigés vers le ciel. Les commerçants peuvent aussi prendre soin d’ajuster l’éclairage de leurs boutiques en évitant, par exemple, l’utilisation de néons dont la déperdition lumineuse est très forte.

 

 

//www.mairie-longjumeau.fr/Developpement-durable/Environnement/Biodiversite/Lutter-contre-la-pollution-lumineuse

 

2.  Solutions

    • Réduction de la lumière émise en direction du ciel
    • 4.1.2 Réduction de la sur-illumination
    • 4.1.3 Réduction des effets sur la faune
    • 4.2 Réduction des éclairages

//fr.wikipedia.org/wiki/Pollution_lumineuse

 

 3.  Initiatives

 

//www.alvinet.com/actualite/article-6707544-2e-jour-de-la-nuit-pour-lutter-contre-la-pollution-lumineuse-30-10.html

 

**Vidéos

 

>Action : mode d'emploi

Comment éteindre les néons restées allumés la nuit alors que les commerces sont fermés !!!! Des enseignes lumineuses qui gâchent de l'électricité et nous imposent de la publicité indésirable.

Retrouvez-nous plus en détail sur //clanduneon.over-blog.com/

 

 

 

 

//dai.ly/hKgyGd

//www.youtube.com/watch?v=tmrFijrJUF4

 

//www.youtube.com/watch?v=0D823RAk8B0



25/12/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 724 autres membres