décroissance

décroissance

Les toits passent au vert!

Après des débuts difficiles, le vert gagne peu à peu du terrain sur le toit de nos maisons. En ville comme en campagne, la chlorophylle colonise les toitures de l’hexagone. En 2008, nous avons atteint 500.000m2 de toits végétalisés, le but est d’atteindre 1 million de mètres carrés en 2010.

 


Le toit végétal - Jardineries Truffaut TV par TruffautFR

 

L’ADIVET, cette association qui regroupe en son sein les professionnels des toitures végétalisées estime que c’est encore une technique assez méconnue en France et pourtant la végétalisation d’un toit contribue à l’intégration paysagère. Nos voisins autrichiens, suisses et allemands, eux ne s’y sont pas trompés et sont des précurseurs en la matière, surtout les allemands. La toiture végétalisée cumule bien des atouts : écologique, fonctionnelle, esthétique.

  1. Ecologique : Cette couverture telle une éponge absorbe les eaux pluviales. La pluie absorbée est en partie restituée par évaporation, l’autre partie étant utilisée par les plantes. Ce phénomène améliore la qualité de l’air, les particules polluantes sont filtrées par les plantes qui, de surcroît, grâce notamment à la photosynthèse permettent de lutter contre l’effet de serre.
  2. Fonctionnelle : La toiture végétale présente d’autres avantages, elle régule les variations de température, évite les chocs thermiques et réduit les dégradations mécaniques propre à la toiture : dilatation, retrait… la couche végétale diminue les nuisances sonores comme les bruits aériens ainsi que les sons d’impacts occasionnés par la pluie ou la grêle.
  3. Esthétique : C’est un moyen simple de maintenir la biodiversité végétale et animale dans les villes. A la campagne les pavillons s’harmonise davantage avec le paysage. Les fleurs tout comme les herbes installées sur les toitures évoluent au fil des saisons, elles croissent, fleurissent, changent de couleur au même rythme que la nature environnante.

Le principe de pose

toit végétalisé

 

Sur l’élément porteur (béton, acier ou bois) un pare-feu et une isolation thermique sont posés. Ensuite une étanchéité sous forme de produits bitumeux vient parfaire cette sous-couche ; c’set sur ce support que le complexe de végétalisation prend place. Trois étapes maintenant vont s’enchaîner les unes après les autres : Le drainage, le plus souvent composé de plaques de polystyrène perforé ou de granulat minéral conduit les surplus d’eau vers l’écoulement du toit ou vers un réservoir d’eau. Le filtrage est assuré par un tissu géotextile inaltérable de 100gr au m2 cette densité empêche que les particules de substrat n’entrent dans la couche drainante. Le substrat  est un mélange de 70 à 90 % de minéraux qui se compose de différents types de roches de 6 à 9 cm d’épaisseur. Vient ensuite la mise en place des plantes très spécifiques. Chaque fabricant possède un matériel et des matériaux de sa propre composition.

Les conditions requises

toit végétalVégétaliser sa toiture est possible sur des ossatures vraiment très diverses, en construction neuve comme en rénovation. Mais avant de commencer les travaux, il faut s’assurer que la charpente peut supporter une charge supplémentaire ; celle-ci va s’alourdir d’un poids compris entre 60 et 100 kg par m2. Les toits plats dits « terrasses » ou ceux dont la pente n’excède pas 30% d’inclinaison sont faciles à végétaliser. Au-delà de ce pourcentage, l’installation devient nettement plus contraignante, une étude au cas par cas s’impose. Par contre en rénovation, certaines couvertures s’avèrent plus complexes à poser. Les tuiles, par exemple, doivent être retirées pour poser des matériaux plus légers. Et quand les matériaux conviennent pour supporter la couverture végétale, il faut parfois renforcer la charpente. Dans tous les cas faites appel à un professionnel, de plus vous bénéficierez d’une Garantie décennale, ce qui n’est y pas négligeable. Pour tous travaux engagés, il y a des règles d’urbanisation à respecter ; il faut faire une demande préalable en mairie avant de débuter les travaux.

Faire soi-même ou pas ?

toit végétalIl existe des solutions de rouleaux précultivés ou de semis, mais mieux vaut faire appel à une entreprise spécialisée dans l’étanchéité. Ce sont des professionnels qui pourront répondre à toutes les questions que vous vous posez au niveau des problèmes d’humidité et de fuites.

D’autres systèmes existent également, les bacs précultivés et autres « prêt-à-poser » très faciles d’utilisation qui peuvent être posés par vous-même, mais il se pose quand même des problèmes de sécurité, notamment lorsqu’on travaille en hauteur (à moins d’être soi-même couvreur). En revanche pourquoi ne pas vous exercer sur un cabanon de jardin, la niche du chien ou un box à toit plat.

Trois façons de verdir son toit

toit1) L’installation de boutures, ceci reste le plus économique, toutefois, il faudra patienter 3 ans pour que 70% de la toiture soit couverte. Un suivi de la reprise de la végétation est indispensable lors des trois premières années.

2) Les rouleaux de tapis précultivés : le matériau et la pose s’avère plus couteux à l’achat. En revanche, le gros avantage est qu’ils sont spectaculaires ces rouleaux et n’imposent pas de suivi.

3) Les bacs précultivés : ils sont très pratiques car ils intègrent les quatre couches que forme la toiture végétale (drain, filtre, substrat, plantes). La terre est parfaitement maintenue et l’excès des eaux pluviales se propage de bac en bac. L’aspect végétalisé est immédiat, le toit se couvre de vert en un clin d’œil, par contre un surcoût important est à prévoir pour ce genre d’installation.

L’entretien

toit végétalLa première année qui suit l’installation, une surveillance s’impose, généralement deux contrôles par an sont assurés par l’entreprise installatrice afin de vérifier l’évacuation des eaux de pluie, nettoyer les zones stériles qui bordent la couverture et contrôler le bon fonctionnement des végétaux. Quant à l’arrosage, si vous êtes situé au nord de la Loire, l’arrosage naturel suffira ; en revanche dans les régions plus au sud, il faudra compléter par un arrosage les mois de juillet et août. Quelques avantages quand même :la fertilisation se révèle inutile et le désherbage demeure minimal.

Les bonnes plantes à installer

plante toit

Les variétés les plus fréquemment utilisés sont les sédums.

  • Sedum acre : appelé aussi orpin jaune ou poivre des murailles, il se reconnaît à ses inflorescences en V portant des fleurs jaune vif.
  • Sedum album : appelé aussi orpin blanc, ses fleurs blanches s’opposent à un superbe feuillage allant du vert au rougeâtre.
  • Sedum floriférum : cette plante à fleurs jaunes ou orangé vif est très tapissante. Dès l’automne, ses feuilles vertes se parent de jaune orangé allant jusqu’au pourpre.
  • Sedum spurium : très tapissant également, c’est l’un des végétaux les plus résistants aux conditions extrêmes. Dès juillet, les boutons blancs variant du rose au rouge s’ouvrent tels des petits pompons.
  • Sedum reflexum : l’orpin rupestre forme un tapis verdâtre. Dès juillet, ses fleurs en forme d’étoile jaune s’épanouissent.
  • Sedum sexangulaire : l’orpin doux peut atteindre 15cm de hauteur. Dès le mois de mai, des fleurs jaunes s’ouvrent en forme d’étoile.
  • Sedum spectabilé : appelé aussi orpin remarquable impressionne par ses nombreuses inflorescences aplaties de fleurs rose vif.

toit végétaliséD’autres végétaux adaptés aux conditions de culture sur toiture sont proposés par plusieurs installateurs : les iris nains, quelques fétuques ou encore des plantes de garrigue comme le thym, la ciboulette, la sarriette, la marjolaine. Toutes ces plantes ne manque pas d’esthétique mais réclament plus d’eau.

La pose des végétaux peut se faire toute l’année, néanmoins le printemps et l’automne restent les meilleurs moments.


Photos :
toobusiness.com
neocad.blogspot.com
lestoituresvegetalisees.com
allersretours.com
beausite.qc.ca

SourceBloc.com http://www.bloc.com/article/immobilier/construction/toits-vegetalises-2010-01-19.html#ixzz1JK7bivw3
changimmo.com


                                                                                                                                                             Posté par JSS


12/04/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 701 autres membres