décroissance

décroissance

Dangers pour notre santé...

dessin manger pas bio ou bio

Dessin de Katell, Maëlle et Pierre

 

NANOPARTICULES

Après les OGM, les nanoparticules arrivent en force, sans vérification d'innocuité sur la santé. Aujourd'hui, ce sont plus de cinquante espèces de nanoparticules différentes qui se retrouvent dans la composition de certains produits alimentaires,  cosmétiques, emballages, peintures, vêtements, médicaments, etc...
Ces particules sont tellement petites qu'elles peuvent traverser notre peau et se retrouver dans nos organes, selon des études. Et après ?

Dorothée Benoit Browaeys a écrit un très bon livre sur le sujet : "Le Meilleur des nanomondes" (Ed. Buchet-Chastel)

livre nanoparticules

Evitons par précaution les nanoparticules quand elles sont affichées sur les étiquettes. Par exemple, le dioxyde de titane (E171) dans certaines crèmes solaires et dentifrices (attention : même le dentifrice bio de chez Carrefour en contient !), le dioxyde de silicium (E551), et l'oxyde de zinc (ce dernier existait déjà, mais à une échelle plus grande).




PARABENS (conservateurs)

La famille des parabens se
retrouve dans la majorité des cosmétiques et dans certains produits alimentaires (gâteaux, pâtisseries, glaçages, garnitures, boissons sucrées, crèmes, confitures et gelées, condiments, conserves et sirops). Ce sont principalement des dérivés du pétrole. Les parabens provoqueraient des cancers du sein, la perte de fertilité, des allergies et comble de tout ils accélereraient le vieillissement de la peau.

Evitons tous les produits contenant du paraben. En voici la liste :
méthylparaben E218
éthylparaben E214
Propylparaben E216
et surtout le butylparaben et le isobuthylparaben.

Un guide édité par Greenpeace dresse la liste des produits cosmétiques à éviter, car contenant soit du paraben soit d'autres additifs dangereux.
 

guide cosmetox

PFOA (Acide PerFluoroOctanoïque)

On le retrouve dans les revêtements d'ustensiles de cuisine de type Téflon. Mais aussi, il est présent dans les cosmétiques, l'impermabilisation des textiles, les lubrifiants, les cires pour les sols et les voitures.
D'après des études, le PFOA imprègne quasiment toute la population et même l'environnement. Le RES (Réseau Environnement Santé) indique que le PFOA limiterait la fertilité et il abaisserait la fécondité chez les femmes.

Jetez vos ustentiles au téflon si ils sont rayés.
Préférez les poëles en tôle acier noire qui attachent moins que les poëles inox.



ADDITIFS Alimentaires

E951 (Aspartame), E950 (Acesulfame K) et E621 (Glutamate) font partie des plus dangereux des 350 additifs alimentaires que l'on retrouve dans beaucoup de plats préparés, de boissons "light", de gâteaux apéro, de laitages pour bébé et dans des milliers de produits de la grande distribution.

169 additifs seraient A EVITER, car ils sont nocifs pour notre santé.
104 sont concernés par des études contradictoires.
77 seulement sont considérés inoffensifs à ce jour selon Corinne GOUGET. Elle s'appuie sur de nombreuses études internationales sérieuses.
Vous trouverez la liste complète dans son livre :

additifs alimentaires


Lisons attentivement la liste des ingrédients avant d'acheter nos produits alimentaires.


Bisphénol-A

 

Polémiques sur les biberons en polycarbonate marqués de "PC" ou du chiffre 7 dans le symbole des triangles de recyclage et ce n'est pas un canulard !

Sur  cdurable :

"Le Bisphénol-A, une substance chimique utilisée dans la composition de certaines matières plastiques est considéré comme un perturbateur endocrinien (modifie le fonctionnement hormonal et la santé reproductive). Des tests sur les animaux l’ont également rendu responsable de certains cancers (sein, prostate, testicules), de troubles du comportement et de diabètes..." 

Au Canada, suite à la montée de la polémique, les fabricants ont retiré leurs biberons en polycarbonate des magasins.

En France, la ville de Paris vient retirer les biberons en polycarbonate de ses crêches !

Quelques conseils pratiques : 

* Préférer les biberons en verre ou les biberons en polyéthylène ou polypropylène (Chiffres 1 et 2 dans le symbole des triangles de recyclage). Le polycarbonate, qui contient du bisphénol-A, est identifié par le chiffre 7 ou PC. 

* Ne pas réchauffer de la nourriture ou des boissons dans des récipients en plastique, en particulier au micro-onde. 

*Contrôler la bonbonne pour fontaine à eau du travail ; certaines sont en polycarbonate.

* Éviter les conserves et les canettes qui
contiennent du bisphénol-A  sur les parois.

* Plus le plastique est usé et abîmé, plus il libère du bisphénol-A. Se débarasser de son vieux polycarbonate.

 

Barbecue !

Et oui, notre barbecue est source de pollutions.

Les graisses tombant sur les braises,  remontent sous forme de goudron (dioxines, hydrocarbures aromatiques polycycliques et aminés hétérocycliques) et se déposent sur la viande ; ces substances sont cancérigènes !

Limitons ses polluants en suivant quelques conseils :

*Placer les aliments en hauteur.

*Limiter le gras.

*Miser sur les marinades, herbes et épices. Ils inhiberaient les toxiques.

*Précuire au micro-onde, éviter le papier aluminium et nettoyer les grilles.

Détails sur "www.lematin.ch"

On peut aussi recouvrir les braises de cendre qui absorbera les graisses.

Enfin, une solution serait d'utiliser un barbecue vertical ; les graisses tombent dans un bac d'eau et les viandes ont meilleur goût !

 

OGM

Enfin, il y a une étude indépendante, qui dénonce  les OGM comme potentiellement dangereux pour la santé humaine en plus de l'impact sur la nature (dissémination du pollen des plantes OGM): interview de Corinne Lepage.

Les OGM sont surtout présents dans l'alimentation des animaux, mais on en retrouve aussi, sans étiquetage, dans les additifs de certains produits.

Ces additifs sont les lécithines de soja et les amidons modifiés de maïs.

Choisissons des produits exempts d'OGM et de ces additifs !

 

PESTICIDES

Les pesticides sont utilisés en masse dans l'agriculture française. Les victimes des pesticides les plus touchés sont les familles d'agriculteurs qui épandent jusqu'à 25 produits différents sur certains arbres fruitiers. Mais des résidus se retrouvent les assiettes de tout le monde.

"Ce sont plus de 50% des fruits et des légumes produits par l'agriculture intensive qui contiennent des pesticides."
(A lire ... sur mdrgf.org)

Des leucémies et des cancers touchent de plus en plus les enfants.

Mangeons le plus possible des fruits et légumes BIO, cultures respectueuses de la nature et de notre santé !

 

Les pesticides se retrouvent aussi dans l'eau du robinet comme des médicaments :

En 2007, 5.1 millions de personnes ont vu dans l'eau du robinet des pesticides dépassant les normes au moins une fois.

 DDASS pesticides 2007

(Source : Ministère chargé de la santé – DDASS – SISE-Eaux)

 
Vérifions en mairie les analyses de la qualité de l'eau du robinet. Leur affichage est obligatoire.


METAUX LOURDS


Sur phytoform :

"Autisme, hyperactivité, échec scolaire; troubles obsessionnels de comportement, dépression : la liste des effets de l'intoxication aux métaux lourds est impressionnante..." (lire la suite)

 

Les Métaux lourds sont partout. Lire attentivement le dossier du Sénat sur les métaux lourds.

 

Par exemple pour le plomb qu'on retrouve dans l'eau du robinet, vérifions en mairie les analyses d'eau du robinet, si il dépasse les normes.

 

DIOXINES

 

dioxines

 (source : eurofins)


Sur Verdura :

"Une étude de l'Institut de Veille Sanitaire (INVS) démontre les dangers des vieux incinérateurs pour la santé publique. Les dioxines émises par ces anciens incinérateurs sont encore présentes dans les sols. Un lien entre incinérateur et augmentation du risque de cancer est constaté, mais pas officiellement reconnu..." (lire la suite )

Achetons "local", connaissant le secteur, nous évitons les productions près de vieux incinérateurs.

 

PCB (polychlorobiphényles : pyralène, ...)

 

400 millions de tonnes resteraient encore dans les sédiments de nos rivières.

Les PCB altèrent le foie, affaiblissent le système immunitaire, abaissent la fertilité et causent des cancers.

La norme européenne est de 9ng/mg.

 

Carte des sites pollués en France dressée par l'association Robin des bois :

 atlasPCB

Et dernièrement, une nouvelle pollution aux PCB a été constatée à Quimperlé (sud Bretagne) dans la Laïta.

 

Les poissons les plus touchés sont les poissons de fond, comme la brème, le barbeau, l'anguille, la carpe, la silure et la tanche.

Evitons de manger ces poissons pêchés entre les sites pollués et la mer. Et aussi les poissons pêchés au large des estuaires de fleuves pollués (par exemple la baie de Seine).

Guide "conso" des poissons par WWF :

guide conso poisson par le WWF

 


17/01/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 713 autres membres