décroissance

décroissance

Cultiver légumes et fruitiers bio sans eau

« Pourquoi les agriculteurs et les jardiniers se donnent tant de mal à cultiver leurs légumes alors qu'à côté les mauvaises herbes poussent facilement sans rien exiger ? »


C'est sur la base de ce constat que Pascal a développé une méthode qui lui permet aujourd'hui de cultiver et de sélectionner quelques 400 variétés de tomates et 150 variétés légumières anciennes, sans arrosage (ou uniquement à la plantation) ni utilisation de produits phytosanitaires.

Et Pascal n'a pas choisi la facilité. Il est installé au pied du plateau du Larzac, dans des terrains que personne ne voulait tant il y a de cailloux et où il ne pleut guère entre juin et septembre.
Au-delà des pratiques de paillage connues (Pain, BRF, ...) il applique, aujourd'hui avec sa compagne Rachel Brousse, des techniques qui sont le fruit de recherches personnelles en agriculture naturelle et agroforesterie. Il lie la culture des légumes et arbres fruitiers tout en laissant se développer plantes sauvages et arbres de garrigue. Il n'utilise pas de compost préparé.

Tout ceci lui permet d'obtenir des rendements plus élevés qu'en agriculture conventionnelle ... le tout en respectant les pratiques de l'agriculture biologique.

Loin de proposer des recettes toutes faites pour le maraichage biologique, il vous invite tout d'abord à observer et comprendre le milieu. "Aucune terre n'est mauvaise. Il faut savoir l'observer et adapter ses pratiques."

Plutôt que de longs discours, nous vous proposons de les suivre dans leurs activités et de bénéficier de leurs années d'expérience.

Vous pourrez alors envisager de produire autrement vos légumes et semences. Vous profiterez en prime d'un paysage exceptionnel.

 

 

Objectifs :

- Connaitre les techniques et mises en oeuvre alternatives de production de légumes et semences potagères, différentes de l'approche "agriculture biologique" classiques (aucun traitement, même naturel).

- Savoir les mettre en pratique dans son potager ou son exploitation maraichère.

 

http://www.dailymotion.com/video/x8pwt4_le-conservatoire-de-la-tomates_webcam

 

http://www.dailymotion.com/video/x8q828_la-chevre-du-rove_webcam

 

 

 

Programme :

Vous commencerez par visiter cette exploitation maraichère et fruitière hors du commun.

Ce stage est avant tout une rencontre et la possibilité de découvrir comment des méthodes alternatives, naturelles, parfois très éloignées des procédés conventionnels, permettent d'obtenir des résultats étonnants.

Quelques activités pratiques sont toutefois proposées, mais elles ne constituent pas l'essentiel du stage :
Au printemps, vous pourrez participer aux principales opérations de plantation ou de soin aux plantes.
En automne, l'accent sera mis sur les semences : vous récolterez et préparerez vos propres semences de variétés anciennes et repartirez avec des échantillons.

 

Retrouvez le témoignage de participants à ce stage/formation sur  : http://blog.lesavoirfaire.fr

 

 

 

Les maitres de stage :
Pascal Poot cultive des légumes, collectionne et sélectionne des semences depuis qu'il est enfant. Il est installé maraicher et paysan semencier depuis 10 ans dans l'Hérault. Il a créé le "Conservatoire de la tomate". Il intervient et présente le fruit de ses recherches en école d'ingénieurs agronomes et travaille en collaboration avec les organismes de recherche agronomique. Rachel l'a rejoint sur l'exploitation en 2009.

Leurs semences paysannes sont aujourd'hui achetées par des particuliers, des maraichers bio et des semenciers industriels, tous intéressés par la qualité exceptionnelle des plantes obtenues.


Lieu / outils pédagogiques :
L'exploitation maraichère et fruitière de 4 hectares, où les plants de légumes et arbres fruitiers côtoient chênes verts, chênes blancs et châtaigniers, à moins d'une heure de Montpellier. La présentation des cultures sur 5 types de sols différents , par Pascal et Rachel, permettront à chacun de comprendre comment s'adapter aux spécificités d'un terrain.


Public :
Particuliers (jardiniers ou néophytes), agriculteurs, professionnels de l'agriculture et toute personne souhaitant découvrir le champs des possibles de ces techniques maraichères et fruitières naturelles. 




29/07/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 712 autres membres